Matériel de consignation électrique et des fluides

Pendant les travaux de maintenance, des accidents ou des blessures peuvent se produire : tensions électriques, mouvements mécaniques imprévus, fluides sous pression. Pour éviter ces situations dangereuses, il est impératif d'utiliser du matériel de consignation électrique ou de vannes spécialement conçu pour les électriciens et les agents de maintenance.

Abisco vous propose des kits de consignation individuels ou de groupe MasterLock (Mainkit, Elekit...) comportant tout le matériel nécessaire à la condamnation de vanne et disjoncteur comme les cadenas de consignation 406 ou 410. Ces derniers peuvent être personnalisés par une couleur, des étiquettes avec pictogrammes ou un marquage au laser (nom, numéro de téléphone...) pour aider à déterminer qui intervient sur chaque machine. Retrouvez aussi des armoires à clés ultra résistantes pour ranger et sécuriser efficacement votre consignation. 

 

 

 

Matériel de consignation : électrique et vannes

 

Les machines et équipements en cours de réparation doivent être signalés clairement car ils peuvent se révéler dangereux pour le personnel. Pour éviter les accidents de travail et la détérioration du matériel, il est obligatoire de condamner les installations électriques avec des éléments de consignation. Ces exigences valent aussi pour les systèmes hydrauliques ou à gaz actionnés par des vannes à volant ou des leviers ; elles doivent être consignées pour éviter toute ouverture ou fermeture accidentelle.

 

Chaque système de condamnation de vannes ou électrique est certifié selon la norme OSHA1910.147 et selon la réglementation ED 6109.

 

En plus du matériel de condamnation et de consignation électrique et des fluides, vous trouverez dans cette catégorie des équipements pour assurer la sécurité des travailleurs comme une perche de sauvetage ou des outils isolants.

 

Qu'est-ce que la consignation ?

 

On parle de consignation pour désigner une procédure de sécurité planifiée permettant de mettre et de maintenir en sécurité une machine ou une installation pendant les interventions de maintenance et de réparation (remise en état de marche d'une machine, fermeture d'un circuit électrique, ouverture d'une vanne...) de façon qu'un changement d'état soit impossible sans l'action volontaire de tous les intervenants.

Voici une-video pour vous expliquer la consignation

 

Il existe différents types de consignation selon la source d'énergie :

- Consignation électrique :
La consignation électrique permet de consigner efficacement les points électriques et d'interrompre l'alimentation à la source grâce à des dispositifs innovants : mini-bloque disjoncteurs, bloque-disjoncteurs, consignation pour interrupteur mural, consignation pour prise électrique, couvercles de protection pour bouton-poussoir, cadenas de consignation (cadenas master lock, cadenas abus, cadenas Thirard).

- Consignation mécanique :
Les installations peuvent causer des accidents graves tels que des coupures, des blessures, des écrasements. Pour éviter que les machines se déclenchent par inadvertance, il est impératif de consigner les points d'isolation à la l'aide de câbles de consignation, de consignation pour vanne, de consignation pour vanne à volant, de cadenas de consignation...

- Consignation fluidique :
Les opérations sur les canalisations (conduits, tuyaux...) demande également une consignation adaptée grâce à des cadenas de consignation, des condamnations de vannes à volant, en papillon ou à tournant conique...

Pour éviter la libération intempestive d'énergies potentiellement dangereuses, le programme de consignation, verrouillage et étiquetage (LOTO : lockout-tagout) a pour objectif de maîtriser les risques et d'éviter les décès, les blessures graves, les dommages aux installations et équipements et les dommages à l'environnement.

Procédures de consignation pour consignation électrique, mécanique et fluidique

Selon la directive CEE 86/655 « chaque intervention sur un équipement industriel doit être accompagnée de dispositifs clairement identifiables garantissant que l'équipement est coupé de toute source d'énergie ». Il est interdit d'intervenir sur une machine qui n'est pas correctement consignée car elle peut dégager des énergies pouvant mettre en danger les personnes qui interviennent.

Il existe plusieurs types d'énergies :

- Electrique
- Chimique
- Mécanique
- Thermique
- Rayonnement
- Hydraulique pneumatique
- Cinématique
- Gravitationnel...

Il est important d'identifier la source d'énergie pour ensuite déterminer la consignation adéquate,  condamnation électrique, condamnation mécanique, condamnation pour fluides ainsi que la bonne procédure.

A lire également sur le blog :  Comment mettre en place une procédure de consignation ?

Quelles sont les personnes concernées ?

Le programme de consignation, verrouillage et  étiquetage  fait appel à plusieurs personnes :

- Le Responsable secteur : sa fonction consiste à maîtriser les risques des installations du secteur. Il doit assurer la bonne consignation et déconsignation des équipements lors des interventions. Son objectif est également de respecter la procédure de consignation/déconsignation en mettant les bons moyens en place : remettre une installation propre et sécurisée aux intervenants.

- Le Responsable maintenance/Responsable d'exploitation conditionnement/Responsable services techniques : en plus de faire respecter la procédure de consignation et de déconsignation, il doit garantir les formations de son personnel en matière de risques lors des interventions sur équipement. Il faut pour cela, utiliser différents matériels de consignation (cadenas Masterlock par exemple ou cadenas Abus, kit de consignation...) pour s'assurer que ses collègues utilisent correctement le matériel.

- Le superviseur de consignation/chargé d'opération : son objectif consiste à coordonner l'opération de condamnation/consignation.

- Les intervenants : chargés d'intervenir sur les machines, les intervenant doivent pendant et après l'intervention respecter la procédure de consignation et alerter immédiatement leur responsable en cas d'impossibilité de travailler en sécurité.

Quelles sont les étapes de consignation et de déconsignation ?  

1) Préparation de l'activité
2) Séparation
3) Condamnation
4) Vérification des condamnations
5) Test de redémarrage
6) Démarrage des activités
7) Déconsignation

Préparation de l'activité/intervention

Avant de mettre en place la procédure de consignation, la première étape de consignation consiste à identifier les sources d'énergies. De manière à réduire les risques « à un niveau acceptable », il est nécessaire :

- D'évaluer les risques liés à l'équipement
- D'évaluer les risques liés à l'intervention
- D'identifier les moyens de protection/prévention nécessaires
- De prendre connaissances des instructions spécifiques d'intervention si existante.

Pour que l'intervention se passe dans de bonnes conditions la zone de travail doit être propre, ordonnée et clairement signalée et balisée grâce à des poteaux de balisage à sangle ou des barrières de sécurité. Il est impératif que les sources d'énergie soit supprimées ou maîtrisées.  

Séparation : isolation des énergies

L'étape de la séparation consiste à isoler les énergies de l'appareil. Cette opération est effectuée par le chargé de consignation qui dispose des compétences et connaissances pour intervenir sur les équipements/installations et sur les énergies.
Avant toute condamnation, il est impératif de faire une vérification sur place :

- un contrôle visuel (vanne, organe mécanique,...)
- un test de démarrage avec visuel sur contacteur et sur place.

 

 

 

Mise en place du système de consignation/condamnation

Cette étape consiste à condamner tous les points d'énergie à l'aide de systèmes de condamnation adaptés : kit de consignation, cadenas de consignation, câbles de sécuritémoraillons, consignation électrique pour bloque-disjoncteur, cadenas electricien, etc...  Avant de consigner, vérifiez bien qu'un permis de consignation/ou une autorisation de travail a bien était validée. La procédure peut être indiquée par écrit dans un cahier de consignation ou un carnet de consignation.

La procédure de consignation doit être mise en place de manière à ce que le matériel de consignation soit impossible à retirer par inadvertance.

Il existe plusieurs types de consignation :

- La condamnation simple personnelle
- La condamnation simple déléguée
- La condamnation simple multi intervenants
- La condamnation complexe multi intervenants

Pour s'assurer du blocage complet de la machine pendant toute la durée de l'opération de maintenance et éviter ainsi toute possibilité de réactiver la circulation de l'énergie il existe des cadenas MasterLock, des cadenas Abus ou Thirard. Chaque cadenas de consignation ne doit avoir qu'une seule clef.

Pour la consignation de groupe, il doit y avoir autant de cadenas sur le dispositif que de personnes qui y travaillent. Pour améliorer l'efficacité de votre consignation de groupe il est recommandé d'utiliser les boîtes de consignation ou les stations de consignation qui permettent d'afficher les documents de procédure et d'accrocher les cadenas de chaque intervenant.

Signalisation grâce aux étiquettes de consignation

Pour une meilleure sécurité, chaque point de condamnation doit être signalé à l'aide d'une étiquette. Abisco vous propose plusieurs types d'étiquettes de consignation. Elles doivent obligatoirement indiquer la date d'étiquetage et le nom de la personne ayant posé étiquette. Ces étiquettes de consignation doivent uniquement être utilisées pour indiquer un point de condamnation.

Vérification des condamnations

Cette etape de consignation est la plus importante dans le système de consignation et de déconsignation. L'objectif est de tester les équipements/installations pour qu'aucune source d'énergie ne soit présente. Si l'énergie est accidentellement libérée, elle ne doit pas impacter le personnel.

Ces tests peuvent être par exemple :

-Vérification d'absence de tension par VAT (consignation électrique)
-Ouverture des points de purge
-Ouverture soupape
-Observation des jauges d'indication de pression
-Vérification de l'arrêt des équipements rotatifs
-Vérification de la suppression ou du blocage des énergies accumulées/résiduelle
-Vérification par papier test (absence de produit)
-Vérification explosimètre
-Vérification par mesure d'oxygène ou d'atmosphère
-Etc...

Le superviseur de consignation détermine ensuite si les séparations/isolations sont bien mises en place et si elles sécurisent la tâche à réaliser et les intervenants.

Test de redémarrage

Le test de redémarrage permet de savoir si la consignation des énergies est bonne et efficace. Il est réalisé par le propriétaire ou la personne en charge de la conduite de l'installation.

Vérification avant déconsignation

Une fois l'intervention terminée et avant de rendre l'équipement/installation au propriétaire, les intervenants doivent être sûrs de réintroduire l'énergie et les matières. Le propriétaire doit ensuite inspecter ou vérifier l'intégrité de l'équipement/installation avant de réintroduire l'énergie et les matières dangereuses.

Déconsignation

La personne en charge de la déconsignation s'assure que les tous les cadenas personnels des intervenants soient retirés. Le cadenas équipement doit être retiré en dernier.

Cette étape consiste à vérifier que l'équipement fonctionnement correctement. Pour cela, le propriétaire de la zone ou le superviseur de consignation a pour objectif de :

- Tester l'équipement pour garantir que l'intervention est réussie et qu'il fonctionne normalement
- Tester tous les points qui pourraient empêcher l'équipement de démarrer ou bouger
- Communiquer à toutes les personnes que l'installation ou l'équipement est maintenant opérationnel
- Retirer le balisage, vérifier la zone de travail.

 

 

 


 

 

Matériel de consignation : électrique et vannes