Antichute à rappel automatique

L'antichute à rappel automatique, ou Stop chute, est fixé à un puissant point d’ancrage et est relié au harnais de l'utilisateur par un système à double cliquets et un câble ou une sangle pour le bloquer en cas de chute. L’enrouleur stop chute autobloquant permet à une personne qui travaille en hauteur d’être rapidement stoppée dans sa chute et ne pas s’écraser au sol.

Filtrer Trier
Filtrer par

Norme

Matière

Matière longe

Long. sangle (m)

Long. (m)

Conseils d’achat d’un antichute à rappel automatique

Le stop chute se bloque automatiquement en cas de chute et retient l’intervenant pour éviter de tomber au sol. L’antichute à rappel automatique est équipé d’un absorbeur d’énergie qui permet de dissiper l’énergie cinétique pour arrêter la chute « en douceur » et éviter l’arrêt brutal, source de dommages musculo squelettiques. L’enrouleur stop chute doit être conçu pour permettre une bonne liberté de mouvement à l’opérateur. La norme est EN 360, ce qui limite le poids maximal à 140 Kg par produit. 

Où se situe le point d’ancrage ?

Le point d’ancrage doit idéalement être situé au-dessus de l’opérateur pour réduire les risques d’accident et avoir un facteur de chute le plus proche possible de zéro. L’antichute à rappel automatique permet de se déplacer facilement sur sa zone de travail et avoir les mains libres.

Quel type de matière pour le carter ?

3 types de matériaux sont proposés :

  • Acier, beaucoup plus résistant, on le réserve aux environnements contraignants, mais l’inconvénient est le poids plus important
  • Aluminium, bon compromis entre résistance et poids
  • Synthétique

Une sangle ou un câble métal ?

On utilise une sangle pour la plupart des utilisations de 2 à 4-5 mètres, mais on utilise le câble pour les environnements plus contraignants (risque d’abrasion sur des arêtes vives, longueur supérieure à 4-5 mètres). L’inconvénient du câble est son poids. 

Quelle longueur de longe ?

La longueur de la longe se définit en fonction de la distance entre le point d’ancrage et l’utilisateur ainsi que la superficie de la zone de travail. 

Les autres matériels de travail en hauteur