Comment travailler en toute sécurité dans un espace confiné ?

 

Puits, fosses, regards, cuves, silos ou canalisations sont réputés « espaces confinés » et demandent parfois une intervention ponctuelle qui peut être dangereuse et causer des accidents graves voire mortels. Pour ne pas mettre la vie de l’intervenant en danger, Abisco vous propose une démarche sécurisée et adaptée grâce à une large sélection d’équipements de protection destinée aux milieux confinés.


Qu’est-ce qu’un espace confiné ?


Selon l’INRS, un espace confiné est :

« un volume totalement ou partiellement fermé (bâtiment, ouvrage, équipement, installation…) qui n’a pas été conçu et construit pour être occupé de façon permanente par des personnes, ni destiné à l’être, mais qui, à l’occasion, peut être occupé temporairement pour y effectuer des opérations d’entretien, de maintenance, de nettoyage, ponctuelles ou plus ou moins fréquentes ou des opérations non programmées, à la suite d’évènements exceptionnels et au sein duquel l’atmosphère peut présenter des risques pour la santé et la sécurité des personnes qui y pénètrent. »

Pour résumer un espace confiné est un espace étroit, dangereux, possiblement appauvri en oxygène où l’atmosphère ne se renouvelle pas facilement et peut mettre en danger la vie des personnes qui y pénètrent pour effectuer une intervention.

Ces espaces confinés peuvent être les suivants :

  • Conduites, égouts, collecteurs visitables
  • Puits et fosses
  • Silos
  • Vides sanitaires, caves
  • Locaux de stockage de produits chimiques
  • Locaux de traitement ou stockage des boues
  • Citernes, réservoirs, cuves
  • Postes de relèvement, postes de dégrillage
  • Postes de chloration, d’ozonation en traitement des eaux…

La personne qui y pénètre peut être exposée à des substances toxiques avec une faible concentration d’oxygène et a des difficultés à accéder ou à évacuer cet endroit car celui-ci pose des problèmes de déplacements (insuffisance d’éclairage, glissance des sols, encombrement…). Pour répondre à ces problématiques, il est important de définir les risques et utiliser les équipements de protection adéquats.


Quels sont les risques liés aux espaces confinés ?


Les principaux risques en milieu confiné : asphyxie, anoxie, hypoxie

Lors des interventions en espaces confinés, les personnes sont confrontées à plusieurs risques pouvant être mortels. Les risques chimiques sont les plus fréquents. L’air peut être pollué par une accumulation des gaz toxiques, des poussières, des vapeurs inflammables et ensuite être faible en oxygène et présente donc des risques d’anoxie entraînant la perte de connaissance et la diminution du temps de réaction.

La présence d’autres gaz dans les espaces confinés peut causer des risques d’asphyxie, la personne est en insuffisance respiratoire ce qui provoque des malaises pouvant être mortels. L’hypoxie est « une diminution de la quantité d’oxygène distribuée par le sang aux organes et aux tissus de l’organisme » entraînant la mort très rapidement en l’absence de traitement.

Ces situations ont lieu lorsque l’atmosphère dans les espaces confinés présente une forte concentration de composés organiques volatils (essence, solvants, gaz explosifs) ou un dégagement de gaz carboniques (CO2). Il peut également y avoir présence de composés toxiques : monoxyde de carbone (CO) ou le dihydrogène sulfuré. Ces gaz sont d’autant plus dangereux car ils sont inodores, incolores et peuvent être à l’origine de la diminution de la concentration d’oxygène (O2). Rappelons que l’air respirable contient environ 21% d’oxygène, 78% d’azote et 1% d’autres gaz. En dessous du taux normal de concentration d’oxygène, les conséquences pour l’homme sont néfastes et peuvent causer la mort.

 

Manque d’oxygène : les risques pour l’Homme

 

Oxygène (%vol)

Conséquences pour l’Homme

21%

Taux normal (Air)

Atmosphère respirable

19%

Seuil d’alarme

17%

Seuil de danger

15%

Augmentation du rythme respiratoire, sudation, maux de tête…

12%

Perte de conscience, nausées, vomissements

6%

Arrêt respiratoire, convulsion, mort

 

 

Pour faire face à ses risques, il est donc indispensable de mettre des mesures de prévention en place avant et pendant l’intervention et de fournir le matériel adapté pour la sécurité de l’intervenant.


Comment prévenir des risques en milieu confiné ?


Pour prévenir de ces risques, il est important que l’employeur mette en place des mesures nécessaires pour assurer la sécurité de l’intervenant qui effectuera les travaux dans un espace clos avec un niveau de protection élevé. En plus de ces mesures, l’employé doit être habilité à travailler dans un espace confiné en ayant suivi des formations adéquates (exemple : CATEC, certification d’aptitude au travail en espace confiné).

La prévention des risques des travaux dans un espace clos

La démarche de prévention consiste dans un premier temps à étudier la faisabilité de l’intervention. Pour cela, il faut identifier l’environnement, l’espace confiné, les produits qui sont susceptibles d’y être. Il faut également évaluer les risques que représente l’intervention dans cet espace clos, définir les moyens et les équipements de travail nécessaires pour la sécurité et la protection du travailleur.

Formation espace confiné : une mesure indispensable pour sécuriser le personnel

Chaque personne impliquée dans le travail en espace confiné doit effectuer une formation qui apporte les connaissances nécessaires pour intervenir en toute sécurité. Selon l’INRS, la formation du travail en milieu confiné se résume en cinq points clefs :

  • Analyser l’environnement de l’intervention
  • Préparer et organiser l’intervention
  • Sécuriser la zone d’intervention
  • Intervenir en sécurité dans un espace confiné
  • Mettre en œuvre les moyens de secours en cas d’accident.

Les formations sont composées d’une partie théorique et d’une partie pratique afin d’analyser les risques mais aussi connaître les réflexes les plus importants à avoir lors d’une situation de travail et de secours dans un milieu confiné.

La formation CATEC, certificat d’aptitude au travail en espace confiné, permet d’acquérir les compétences et connaissances requises pour les interventions en espaces confinés dans le secteur de l’assainissement (production et distribution d’eau potable, collecte ou traitement des eaux usées). L’objectif de cette formation catec consiste à transmettre au salarié la procédure de prévention des risques en espace confiné en leur fournissant le maximum d’informations en matière de sécurité pour que l’intervention se déroule dans les meilleures conditions. Ainsi les intervenants sont évalués sur l’utilisation des équipements de protection individuelle (EPI), sur la capacité à utiliser du matériel de travail en hauteur (antichute, harnais, trépied, treuil), des appareils de secours de protection respiratoire (masque auto sauveteur), des détecteurs de gaz.

Les formations à la sécurité en milieux confinés sont destinées au salarié qui intervient dans un espace clos ainsi qu’au salarié qui aura le rôle de surveillant à l’extérieur de l’espace confiné.

 

Quels équipements de protection utiliser pour le travail en milieu confiné ?

 

La préparation d’une intervention dans un espace confiné concerne également les équipements de protection. Voici une liste des matériels à préconiser avant d’accéder à un espace confiné.


Pour que les travaux se déroulent dans de bonnes conditions cela suppose qu’un moyen de ventilation en espace confiné soit mis en place. Abisco a choisi le ventilateur extracteur suivant :

https://www.abisco.fr/Ventilateur-extracteur-p-140447


Pour le contrôle de l’air, il est impératif d’utiliser un détecteur de gaz adapté aux risques évalués qui permettra, grâce au capteur gaz, de mesurer la concentration d’oxygène (O2) mais également celle des gaz toxiques comme le monoxydes de carbone (CO), le sulfure d’hydrogène (H2S), le dioxyde de carbone (CO2).

https://www.abisco.fr/Detecteur-portable-multi-gaz-c-130601

 

Selon le taux de concentration des gaz et vapeurs présent dans l’air, le recours à un appareil de protection respiratoire isolant est nécessaire pour réaliser une intervention. Un appareil isolant est à utiliser lorsque le taux d’oxygène est insuffisant. Ces appareils sont alimentés en air respirable à partir d’une source d’air non contaminée. Il existe plusieurs types d’appareils isolants à choisir en fonction de l’opération précise à accomplir.

https://www.abisco.fr/Appareil-Respiratoire-Isolant-d-intervention-c-110706

 

Si la configuration impose une descente, des moyens de sécurité sont nécessaires pour éviter tout risque de chutes : il est recommandé d’utiliser un trépied équipé d’un système d’arrêt de chute avec antichute à rappel automatique.

https://www.abisco.fr/Trepied-de-levage-et-de-sauvetage-p-140299

Pendant toute l’intervention, il est fortement recommandé d’apporter avec soi un masque auto sauveteur. Ce dernier permettra en cas de situation d’urgence d’apporter l’air nécessaire à l’utilisateur le temps d’être secouru. Par exemple, le Saver CF de Dräger est un appareil respiratoire isolant d’évacuation qui permet de protéger les voies respiratoires, le visage et les yeux pendant une durée de 10 ou 15 minutes selon le modèle.

https://www.abisco.fr/Auto-sauveteur-isolant-Saver-CF-Drager-p-111797

 

Les équipements de protection individuelle (EPI) sont également indispensables, ils permettent une protection lors des chutes ou glissades. On retrouve principalement pour les espaces confinés :

 

Travailler dans un espace confiné demande une sécurité maximale pour intervenir en toute sérénité. L’employeur se doit de fournir les formations (catec), les équipements nécessaires et indispensables à la survie des salariés. Grâce à son expertise, Abisco vous accompagne dans l’élaboration de votre procédure de prévention en milieu confiné et vous propose des produits conformes et adaptés à votre intervention.

Dans certains cas, lors de l’analyse des situations de travail, les risques liés au travail isolé demande des mesures plus importantes. La procédure de secours doit être rapide et facile, pour cela Abisco propose des DATI dispositifs d’alarme du travailleur isolé. Ces appareils assurent la prise en charge des travailleurs isolés en détresse.

Conscient des évolutions techniques et technologiques dans le monde du travail, Abisco cherche à apporter de l’innovation dans la prévention des risques pour les travailleurs isolés en proposant un nouveau dispositif de sécurité 3 en 1 : téléphone, détecteur de gaz et PTI (protection travail isolé) pour une sécurité plus poussée et connectée grâce à une application et une surface Web.