Vêtements haute visibilité : le duo gagnant microprismes – microbilles.

(Mis à jour le: 26 février 2019)
Vêtements haute visibilité : le duo gagnant microprismes – microbilles.
4 (80%) 5 vote[s]

Un vêtement haute visibilité doit comporter des couleurs fluorescentes  et des bandes réfléchissantes permettant d’être visible de loin .
Aujourd’hui, certaines parkas haute visibilité sont équipées de bandes réfléchissantes qui  combinent les deux meilleures technologies de rétro-réflexion disponibles : les microbilles et les microprismes.

Les bandes réfléchissantes cumulant les technologies de microprismes et de microbilles offrent une sécurité absolument totale. Les deux technologies se complètent offrant ainsi un pouvoir réfléchissant sans faille.
Mais quelles sont donc les différences entre microprismes et microbilles ?

Tout d’abord, ce sont toutes les deux les composants de ce qu’on appelle la pellicule haute visibilité.
Les bandes en microbilles présentent un fort coefficient de rétro réflexion par temps sec, dans tous les angles d’observation. Par temps pluvieux, les microbilles conservent leurs pouvoirs réfléchissant grâce à un traitement déperlant. Elles résistent jusqu’à 65 cycles de lavage à 60°.
Les bandes à microprismes sont réputées pour être celles qui présentent le meilleur coefficient de rétro réflexion du marché (le double d’une bande en microbilles). Elles restent donc très efficaces la nuit, par temps de pluie ou dans le brouillard.
Les microprismes résistent, eux, à 100 cycles de lavage à 60°
En résumé, les microprismes offrent une rétro réflexion des plus performantes tandis que les microbilles offrent un angle d’observation plus grand. La combinaison des deux technologies permet donc d’être vu le plus loin possible et sous tous les angles.

Les bandes microbilles et les bandes microprismes répondent toutes deux à la norme EN471 (Vêtements de signalisation à haute visibilité pour usage professionnel).
Cette norme spécifie et signale les vêtements capables de détecter la présence de son porteur dans des conditions extrêmes et dangereuses et dans toutes les conditions de luminosité du jour et de la nuit dans la lumière des phares.