Santé au travail : quelles actions le CHSCT devra-t-il mener pour atteindre ses objectifs ?

sante au travail quelles actions le CHSCT
(Last Updated On: 24 février 2015)

Dans le domaine de la sécurité et de la santé au travail, le rôle du CHSCT est primordial. Les mesures de prévention des risques sont d’une importance capitale et rien ne doit être laissé au hasard. Pour que les membres de ce comité puissent atteindre les objectifs en matière de prévention et de sécurité au travail, plusieurs mesures peuvent être adoptées.

Les formations

Les formations sont des outils fortement utilisés par le CHSCT pour consolider les conditions de sécurité au travail. Le CHSCT participe à toutes les actions menées dans ce sens par les entreprises.

Il est régulièrement consulté et possède plusieurs dispositifs pour pouvoir participer en amont à la mise en place des différentes mesures : programme de prévention des risques, le rapport du médecin du travail ou les documents d’évaluation des risques…En outre, il est en mesure de proposer aux entreprises des actions ou des mesures à adopter.

Contact avec les employés

La garantie de l’accomplissement de la mission du CHSCT repose sur la communication avec les divers acteurs. Ainsi, il a tout intérêt à ce que ses membres viennent vers les entreprises. En établissant un contact avec les employés, il va avoir une idée concrète des conditions réelles de travail en entreprises et analyser les dysfonctionnements en matière de sécurité des salariés en milieu de travail.

Un vrai rapport de confiance doit être mis en place entre les membres du comité et les salariés, de façon à ce que les informations collectées soient les plus complètes possibles. Cela va ensuite permettre au comité de faire une analyse approfondie des conditions de travail et de proposer des solutions pour les optimiser.

Prévention des risques

La prévention des risques est le pilier dans le travail du CHSCT. Mais avant d’instaurer les mesures de prévention adéquates, il faut évidemment identifier les risques, ces derniers variant d’un domaine professionnel à un autre. Les membres du CHSCT ont alors comme outil le document unique d’évaluation des risques. L’évaluation sera complétée par les résultats de la descente sur le lieu de travail.

Lorsque tous les risques ont été recensés, le CHSCT va établir une liste des moyens de prévention de ces risques. Suivant le domaine concerné, les mesures préventives peuvent par exemple consister à utiliser des produits ou matériaux moins dangereux, à limiter la durée d’exposition des travailleurs aux risques inhérents à leur métier, ou encore à doter les employés d’équipements de protection appropriés au domaine d’activité. Ces mesures de prévention conviennent pour de multiples types de risques, que ce soit d’ordre moral (harcèlement sexuel par exemple) ou physique (douleurs lombaires ou musculaires).

Les risques seront étudiés un à un afin de garantir la mise en place de mesures de prévention adéquates. Par ailleurs, les membres du CHSCT doivent faire en sorte que ces mesures soient adoptées et comprises par le maximum d’employés.

 

Le risque est déjà là : quelles actions le CHSCT doit-il entreprendre ?

Dans le milieu professionnel, il se peut que les moyens de prévention n’aient pas pu empêcher la réalisation du risque. Dans ce cas, les membres du CHSCT lancent une enquête, le but étant de trouver les failles au système de prévention adopté. Cette enquête se base sur le recueil des informations sur terrain pour comprendre les circonstances précises de la survenue de l’accident. Une fois les causes identifiées, le but sera alors d’éviter que l’accident n’arrive à nouveau. Ainsi, les membres du CHSCT vont émettre des propositions pour améliorer les mesures préventives. Il peut s’agir de formation du personnel à la sécurité ou de renforcement des mesures de sécurité (rajout d’équipements de protection, consignes…).

 

Articles recommandés par abisco.fr :

 

No votes yet.
Please wait...