Projet de normes en gestion de la sécurité routière : l’Afnor voudrait impliquer les divers acteurs

securite routiere afnor voudrait impliquer les divers acteurs
(Mis à jour le: 19 mars 2019)
Evaluer cet article

En matière de gestion de la sécurité routière, les entités concernées exercent des activités diversifiées, allant de la construction automobile aux organisations publiques ou privées dotées de parcs de véhicules, en passant par les transporteurs et les autorités publiques. Dans le cadre du projet de norme ISO à ce sujet, l’Afnor a invité chacun de ces acteurs pour une réunion de concertation qui s’est tenue le 18 septembre dernier.

En vue d’une normalisation prenant en compte les recommandations de l’ensemble des acteurs, l’Afnor souhaite que ces derniers s’impliquent en amont du projet, ainsi que les diverses sociétés utilisant des flottes de véhicules, l’État et tous ceux qui veulent voir les risques d’accidents routiers se réduire. Ainsi, le 18 septembre, l’Afnor a réuni dans ses locaux tous ces acteurs qui ont soumis leur point de vue et leurs recommandations qui constitueront des arguments à défendre pour la réunion internationale dans deux mois après.

 

Mise en place d’une commission

A l’occasion, une nouvelle commission de normalisation a été mise en place. Elle était chargée de participer aux travaux préliminaires d’élaboration des normes ayant pour but de diminuer les risques d’accidents routiers. L’objectif est de faire un suivi d’application de la norme ISO 39001 de 2012 qui spécifie les préconisations et exigences pour mettre en place un dispositif de gestion de la sécurité routière. Ce système devra pouvoir aider les autorités publiques à atteindre les objectifs en matière de sécurité sur les routes, grâce à différentes mesures : limitation de vitesse, attirer l’attention des conducteurs, contrôle des véhicules…

 

Accidents de la route : bilan alarmant

En France, les accidents de la route sont la première cause des décès chez les personnes âgées de 15 29 ans. À l’échelle internationale, on recense annuellement 1.3 millions de morts à cause des accidents routiers. Le nombre de blessés sur les routes est tout aussi élevé atteignant le seuil des 50 millions par an.

 

Néanmoins, cet été, le nombre de décès sur les routes a légèrement diminué. Malgré cela, les autorités appellent à la vigilance, d’autant plus que, de manière globale, le nombre de décès par accidents de la route a toujours été en hausse ces six derniers mois. En effet, à la fin du mois de juillet, le nombre de personnes tuées au cours d’accidents de la route a augmenté de 4% par rapport à l’année dernière.

 

Pour les pouvoirs publics, ce projet de norme est une excellente occasion de mener des actions efficaces pour réduire ces chiffres alarmants. Ces derniers temps, les mesures de sécurité routière avaient déjà été renforcées par la hausse du nombre des radars et la baisse des vitesses maximales sur certains axes routiers. L’objectif du gouvernement est de réduire le nombre de décès liés aux accidents de la route à moins de 2000 morts par an d’ici six ans.

 

Pour votre sécurité dans la route , on vous conseille de respecter les signalisations routières et urbaines.