Les équipements de protection indispensables lorsque l’on bricole

Les équipements de protection indispensables lorsque l'on bricole
(Mis à jour le: 12 novembre 2019)

Le bricolage est l’un des loisirs préférés des Français. Mais c’est aussi l’un des principaux responsables des accidents de la vie. Pour éviter tout risque d’accident domestique grave, il est indispensable de respecter les règles de sécurité et de porter un équipement adapté. Quel équipement de protection porter pour bricoler en toute sécurité ? Nos conseils.

Les accidents de bricolage

Le bricolage, qu’il s’agisse d’un loisir ou qu’il soit effectué par obligation pour une réparation, n’est jamais sans risques. Chaque année, il est à l’origine de nombreux accidents, des plus bénins aux plus graves malheureusement.

On estime à 300 000 le nombre de victimes d’un accident de bricolage chaque année. Parmi elles, environ 20 000 décèderont.

Membres sectionnés, coupures, intoxications, traumatismes, brûlures, acouphènes, pertes auditives, aveuglements, chutes…la liste des accidents liés au bricolage est longue, et les conséquences souvent lourdes, de l’incapacité temporaire au handicap, et même souvent, au décès.

Le risque d’accident domestique lié à une activité de bricolage ne doit donc pas être pris à la légère. Tout le monde peut être concerné.

L’importance de s’équiper de protection adaptée aux travaux

Lorsqu’on bricole, l’accident peut survenir à tout moment : un simple moment d’inattention, aussi court soit-il, un manque de maîtrise de son outil, la négligence d’une précaution particulière et c’est l’accident.

Pour la plupart, les accidents de bricolage auraient pu être évités ou à tout le moins avoir des conséquences moindres si un équipement de protection adapté avait été porté à ce moment-là. Souvent, cette mesure est négligée. Pourtant, elle peut tout changer. Il est aussi indispensable de s’intéresser aux indications inscrites sur les éventuels produits chimiques manipulés comme détaillé ici afin de connaitre les risques auxquels vous pouvez être confrontés.

Mais il faut aussi prêter attention à son équipement. Il doit être choisi avec soin, qualitatif et adapté à l’activité effectuée. Bien sûr, l’équipement doit être revêtu dans sa totalité. Il doit être contrôlé régulièrement et renouvelé si besoin.

Les parties du corps à protéger obligatoirement

Les équipements de protection individuelle

En matière de bricolage, le corps entier peut être exposé à un risque d’accident. Certaines zones de l’anatomie sont plus exposées que d’autres selon l’activité pratiquée. Les zones les plus à risques, autrement dit les plus fréquemment accidentées, ont toutefois pu être identifiées.

Se protéger les mains

Les mains sont sans conteste les membres les plus touchés par les accidents de bricolage. Ampoules, brûlures, coupures, membre sectionné, irritation, allergie, rien ne leur est épargné. Le bricolage étant par définition une activité manuelle, elles sont utilisées dans tous les types de travaux et se doivent donc d’être protégées avec soin.

La première des protections pour les mains consiste à enlever ses bagues pour bricoler. Elles peuvent se raccrocher et entrainer le sectionnement d’un doigt. Les montres et autres bracelets portés au poignet sont aussi à ôter. De manière plus générale, c’est l’ensemble des bijoux qui doivent être enlevés le temps de bricoler.

Les mains peuvent être protégées par le port de gants. Ils doivent être adaptées à l’activité pratiquée. Certains gants sont conçus pour résister à la chaleur, d’autres sont munis d’une manchette pour protéger aussi les poignets et les avants-bras, d’autres encore isolent des produits agressifs comme lorsque l’on réalise un scellement avec une cheville chimique par exemple… A chaque activité, sa paire de gants adaptés.

Prenez le temps aussi de protéger les éventuelles plaies déjà présentes sur vos mains, par exemple en mettant un pansement sur une petite coupure… Des gants de latex peuvent aussi vous protéger d’une infection.

Mettre du talc sur la paume de ses mains et un tissu antidérapant sur le manche de ses outils peut permettre une meilleure prise en main.

Se protéger les yeux

Nombreux sont les bricoleurs qui ne protègent pas leurs yeux. Pourtant, que la vue est précieuse ! Eclat dans l’oeil, irritation, poussière, aveuglement, les yeux sont soumis à des risques non négligeables et pouvant entrainer une altération partielle, complète, passagère ou définitive de la vue.

Le moyen pour protéger ses yeux pendant le bricolage est pourtant simple. Il s’agit de porter des lunettes de protection adaptées. Il en existe plusieurs modèles selon l’usage : des lunettes incolores ou teintées, avec plusieurs indices de filtration, des lunettes à la vue et même des sur-lunettes.

Il existe également plusieurs types de masques : le masque à filtre optique donc, mais aussi l’écran facial et le masque à filtre respiratoire. Par exemple pour les travaux de soudure, un masque de soudeur, à filtre optique donc, sera indispensable. Il protège à la fois de éclats et de la lumière aveuglante.

Les lunettes de protection et les masques doivent porter la certification EN 166 et le label CE.

Se protéger les pieds

Les membres inférieurs doivent aussi être protégés pendant l’activité de bricolage, et notamment les pieds.

Un produit qui se renverse peut entrer en contact avec les pieds, entrainant brûlure et irritation. Un outil qui tombe peut perforer le membre ou casser les os du pied. Des chaussures qui maintiennent mal le pied et la cheville peuvent aussi entrainer des chutes, avec un risque de blessure avéré. Il y a même un risque de sur-blessure par l’environnement riche en outils à proximité directe.

Le meilleur moyen de protéger ses pieds est de porter des chaussures de sécurité. Il s’agit d’un modèle de chaussures spécialement conçu pour le bricolage, dont l’extrémité est renforcée pour protéger les orteils de tous les chocs qui pourraient les écraser.

Des chaussettes épaisses peuvent prévenir le risque d’ampoules dans les chaussures de sécurité et assurer le confort des pieds.

La semelle des chaussures ne doit pas être lisse, pour éviter les glissades et les chutes.

Un autre geste utile et préventif contre le risque d’accident de bricolage consiste à ranger son espace de travail. Ne pas laisser de choses encombrantes au sol ou mal placées et qui pourraient faire trébucher et entrainer une chute.

Bricoler ne s’improvise pas. L’environnement doit être propice au bricolage, calme, lumineux, aéré et désencombré. Les règles élémentaires de sécurité doivent être suivies à la lettre. Il s’agit aussi de commencer par bien s’équiper, en termes d’outillage mais aussi de protection de sa personne. L’équipement doit être vérifié avant chaque session de bricolage et porté systématiquement, sans exception. Il en va de votre sécurité et de votre intégrité.