Miroir de sécurité routière en zone urbaine : la réglementation à connaître

réglementation securité routiere
(Mis à jour le: 3 avril 2019)
Miroir de sécurité routière en zone urbaine : la réglementation à connaître
4.3 (86.67%) 3 votes

Le miroir de sécurité routière évite des accidents graves aux automobilistes lorsqu’ils n’ont pas une bonne visibilité sur la circulation. Attention toutefois, leur installation est soumise à une réglementation stricte, car un miroir mal placé peut causer des accidents.

Une installation de dernier recours

Au sein de l’agglomération, le miroir de sécurité routière ne doit être mis en place que lorsque les autres mesures pour améliorer la visibilité de la circulation ne sont pas efficaces. Si ces mesures nécessitent de faire des travaux, les travaux seront privilégiés par rapport au miroir. C’est donc une mesure de dernier recours.

Un emplacement bien étudié

De nombreuses conditions font référence à l’implantation du miroir de sécurité dans l’article 14 de l’instruction ministérielle sur la signalisation routière. Cela signifie que cet équipement ne doit pas être placé au hasard, mais qu’il faut respecter les consignes suivantes :

  • Mettre en place un régime de priorité avec une obligation d’arrêt « Stop » au niveau de la branche du carrefour où la visibilité est réduite
  • Le « Stop » mis en place doit être implanté sur une route essentiellement utilisée pour le trafic local
  • Afficher une limitation de vitesse inférieure ou égale à 60 km/h sur la route prioritaire
  • Respecter une distance supérieure à 2,30 m et inférieure à 15 m entre la ligne d’arrêt « Stop » et le miroir de sécurité

Le respect de ces mesures est strictement contrôlé, car même si le miroir de sécurité routière a pour rôle de rendre visible un endroit caché, il peut également distraire. Le miroir peut tromper un conducteur sur la perception de vitesse d’approche des autres véhicules d’où l’arrêt « Stop » et la limitation de vitesse.

Découvrez notre gamme de panneaux de signalisation routière.

Des caractéristiques spécifiques

Pour qu’un miroir de rue puisse être installé dans une zone urbaine les caractéristiques à prendre en compte sont :

  • Un fond carré si le miroir est de forme ronde. Le côté du fond carré doit être égal à une fois et demie le diamètre du miroir
  • Un fond rectangulaire ou carré si le miroir est de forme rectangulaire ou carrée. Les côtés du fond doivent afficher une longueur égale à une fois et demie le côté du miroir
  • Le fond, quelle que soit sa forme, doit afficher des rayures noires et blanches. Chaque raie doit mesurer 5 cm de largeur
  • Le miroir doit être obligatoirement convexe. Les miroirs plans ne sont pas autorisés

Et toujours en termes de caractéristiques, il est important de bien choisir le bombé du miroir en fonction des différentes directions que l’on souhaite rendre visibles. Ainsi,

  • pour rendre visible deux directions (une route perpendiculaire) il faut installer un miroir offrant une vision à 90°
  • pour rendre visible trois directions (un carrefour à trois voies) il faut installer un miroir offrant une vision à 180°
  • pour rendre visible quatre directions (un quatre-chemins) il faut installer au niveau du rond-point un miroir qui offre une vision à 360°

– Lire aussi :

Un miroir de sécurité pour usage personnel

En règle générale, le miroir de sécurité doit servir à sécuriser et à fluidifier la circulation urbaine. Il doit donc être placé au niveau d’un emplacement public.

Toutefois, un usage à titre privé est envisageable quand il y va de la sécurité de son propriétaire. Si par exemple un citoyen doit longer un passage étroit pour sortir de son garage et atteindre la voie publique, il peut installer un miroir de sécurité pour avoir une bonne visibilité sur la circulation. Cela lui permettra de savoir quand il peut sortir sans craindre un accident et quand il doit attendre qu’une voiture arrivant à toute vitesse passe avant de sortir.

Dans ce cas de figure, le miroir doit être installé sur sa propriété privée, mais lorsque cela n’est pas possible à cause d’un manque d’espace, le dispositif doit être fixé sur le mur qui borde la voie publique.

Il va de soi qu’il doit obtenir l’autorisation du propriétaire du mur avant d’installer le miroir et surtout obtenir l’autorisation de la mairie pour pouvoir utiliser un tel système. Après une requête déposée auprès de la mairie, celle-ci étudiera minutieusement la demande et n’autorisera l’installation du miroir privé que lorsque les risques sont avérés et jugés dangereux.

Dans tous les cas, le propriétaire peut accroître la visibilité de sa sortie de garage pour réduire les risques en utilisant des panneaux de signalisation routière, une butée de parking, …

Un miroir de sécurité routière hors zone urbaine

L’installation d’un miroir de sécurité en dehors de la zone urbaine est strictement interdite et pour causes :

  • les voitures roulent plus vite en dehors des agglomérations donc il est difficile de les appréhender. La présence d’un miroir ne ferait que surprendre les usagers
  • la nuit, il n’y a pas d’éclairage public dans les zones rurales donc si un conducteur voit des phares dans le miroir, il pourrait croire que le véhicule vient d’en face alors qu’il vient du côté latéral et dans ce cas-là, la collision est inévitable