L’UE présente un nouveau cadre stratégique pour 2014-2020 pour la santé et sécurité au travail

actualite
(Mis à jour le: 19 mars 2019)

Afin d’améliorer la qualité de l’emploi et renforcer la sécurité des travailleurs, l’Union Européenne a dévoilé le 6 juin dernier son nouveau cadre stratégique pour garantir la santé et la sécurité au travail.

Quels en sont les objectifs ?

D’une manière globale, ce nouveau cadre stratégique vise à améliorer la qualité de travail et la satisfaction au travail, à renforcer la compétitivité et la productivité de toutes les entreprises de l’UE, à réduire les dépenses auxquelles la sécurité sociale doit faire face chaque année, bref à instaurer un meilleur cadre de travail pour tous les travailleurs au sein de l’UE.

De manière plus approfondie, elle se chargera de :

  • la consolidation des stratégies nationales en matière de santé et de sécurité, apportera plus de soutien aux micros et petites entreprises afin qu’elles aient les moyens de mettre en application les règles de santé et de sécurité.
  • le contrôle régulier du respect des règles établies.
  • améliorera la collecte des données statistiques afin d’avoir de meilleures informations.
  • mettra en place des appareils de suivi plus efficients.
  • Et enfin, renforcera la coordination avec les organisations internationales pour améliorer les conditions de travail, non pas seulement au sein de l’UE, mais à travers le monde,

la réduction des accidents de travail est aussi une priorité du nouveau cadre stratégique pour 2014-2020.

 

S’il a été mis en oeuvre, c’est pour remédier aux millions d’accidents de travail qui surviennent chaque année au sein de l’Union Européenne. Selon le commissaire européen chargé de l’emploi, Lázló Andor, on recense chaque année plus de trois millions de cas d’accidents de travail dans les pays membres de l’Union Européenne et sur ces trois millions, on compte environ 4 000 travailleurs qui meurent tous les ans des suites de leurs blessures. La mise en œuvre de ce nouveau cadre semble donc logique, car elle permettrait de réduire ce nombre alarmant.

 

Quelles sont les lignes directrices de ce nouveau cadre ?

Le cadre stratégique reposera sur trois grandes lignes directrices qui définissent aussi les défis que l’UE compte relever durant son entrée en vigueur.

On cite ainsi :

  • La prise en compte du vieillissement de la main d’œuvre.
  • L’amélioration de la prévention des risques et maladies (nouveaux et anciens) liés au travail.
  • Une meilleure application des règles relatives à la santé et à la sécurité sur le lieu de travail surtout au sein des microentreprises et petites entreprises pour qu’elles soient plus efficaces.

 

Comment l’UE compte-t-elle s’y prendre pour mettre en œuvre ces mesures ?

Pour que le nouveau cadre soit appliqué correctement, l’UE a aussi pensé aux instruments qui pourraient aider à son entrée en vigueur. On cite :

– La sensibilisation

– Le dialogue social

– L’application et le respect de la législation européenne

– L’établissement de bonnes relations avec les autres domaines d’action tels que l’éducation ou la santé publique

– La collaboration avec d’autres organismes spécifiques tels que le FSE (Fonds Social Européen) ou encore l’EASI pour un meilleur suivi de l’application des règles de santé et de sécurité au travail

Si le cadre stratégique est voté et appliqué, une première mise au point sur ce qui a été fait aura lieu en 2016.

 

En savoir plus sur les équipements de travail sur :

https://www.abisco.fr/

 

Abisco.fr vous suggère les articles suivants :