Les raisons qui ont poussé Martin Bouygues à vendre

(Mis à jour le: 9 juillet 2014)
Evaluer cet article

Patrick Kron s’est immiscé lentement, mais surement dans le groupe Bouygues pour se l’accaparer entièrement. Pour Martin Bouygues, c’était une évidence depuis l’année 2011 où Alstom, voyant ses dividendes réduites, a commencé à se faire encombrant. En 2012, Kron a apporté 350 millions de capital de plus dans les caisses, prenant environ 30 % des actions de l’opérateur mobile. Une source proche de Martin Bouygues rapporte que ce dernier a été déçu de la tournure des choses étant donné sa confiance affirmée envers Patrick Kron. Alstom n’a pas cédé une once de place à chaque nouveau marché, mettant Bouygues dans une position de plus en plus diminuée. Martin Bouygues aurait déjà parlé à Arnaud Montebourg de l’incapacité du groupe BTP à faire face à deux problèmes à la fois, notamment l’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile en tant que quatrième opérateur.

En vendant ses antennes, Martin Bouygues pourrait obtenir une somme assez conséquente qui lui permettrait de ses restructurer dans le fixe ou de recapitaliser dans d’autres domaines.