Le travail en espace confiné : une affaire de préparation et d’anticipation !

travail en espace confiné
(Mis à jour le: 19 mars 2019)
Le travail en espace confiné : une affaire de préparation et d’anticipation !
4.5 (90%) 10 votes

Les milieux confinés sont réputés pour être à l’origine de risques majeurs pour la sécurité et la santé des intervenants. Pénétrer dans un espace confiné demande une organisation irréprochable afin d’anticiper les risques et mettre en place les mesures de prévention et de protection.

Qu’est-ce qu’un espace confiné ?

L’INRS  définit un espace confiné comme « un volume totalement ou partiellement fermé qui n’a pas été conçu et construit pour être occupé de façon permanente par des personnes ». Il s‘agit d’un endroit qui nécessite des interventions ponctuelles pour y effectuer des opérations d’entretien, de maintenance, de nettoyage où l’atmosphère peut s’avérer dangereuse pour les personnes qui y pénètrent.

Exemples d’espaces confinés :

  • Puits et fosses
  • Conduites, égouts, collecteurs visitables
  • Postes de relèvements, postes de dégrillages
  • Postes de chloration, d’ozonation, en traitement des eaux
  • Galeries longues et étroites
  • Citernes, réservoirs, cuves
  • Locaux de traitement ou de stockage des boues
  • Locaux de stockages de produits chimiques
  • Silos
  • Vides sanitaires, caves

« Le premier critère qui définit le confinement c’est l’atmosphère intérieure ».

Comme l’indique Benoît Sallé, ingénieur chimiste à l’INRS, un espace confiné ne se définit pas seulement par rapport à un lieu particulier mais bien par l’atmosphère intérieure. Lorsque que celle-ci est bien ventilée, les risques pour l’homme sont diminués. Au contraire, si l’atmosphère n’est pas suffisamment ventilée, les risques pour l’homme se multiplient. Le second critère à prendre en compte par Benoît Sallé est le « travail qui va y être fait ». En effet, les opérations qui y sont menées peuvent créer des conditions extrêmement dangereuses et l’atmosphère peut se détériorer. Pour éviter ces situations, il est donc fortement recommandé d’analyser et de préparer au maximum chaque intervention minutieusement. Que va-t-on y faire ? Comment va-t-on intervenir ? Comment est renouvelé l’air ?

Découvrez le matériel pour les travaux en espace confiné sur cette page.

Quels sont les risques pour l’homme ?

espaces confinés

Vous aurez compris que les risques en espaces confinés sont multiples pour les intervenants : chutes de hauteur, incendie, explosion, asphyxie… Il est important d’anticiper ces différents risques à l’avance pour éviter tout accident et fournir les équipements nécessaires à l’intervention.

L’espace confiné est le plus souvent clos, exigu, insalubre, difficile d’accès, et donc difficile à évacuer en cas d’urgence, peu praticable, pollué, et pauvre en oxygène.

Face à ces nombreux risques, il est donc impératif que la personne qui intervient soit formée pour entrer et sortir de l’espace confiné mais aussi pour avoir les bons réflexes en cas de danger. Le surveillant qui reste à l’extérieur de l’espace confiné doit également suivre une formation pour savoir comment utiliser les équipements de protection individuelle et éviter lui aussi de se mettre en danger en cas de situation d’urgence.

trépied de sauvetage

Pour cela, il existe des formations CATEC, certifications d’aptitude au travail en espace confiné. Cette formation consiste à prévenir des risques en appliquant les méthodes de prévention pour sécuriser le personnel à savoir :

  • Analyser l’environnement de l’intervention
  • Préparer et organiser l’intervention
  • Sécuriser la zone d’intervention
  • Intervenir en sécurité dans un espace confiné
  • Mettre en œuvre les moyens de secours en cas d’accident

La formation CATEC apporte les connaissances et compétences requises pour les interventions en espaces confinés grâce à une partie théorique et une partie pratique qui traitent des problématiques liées aux milieux confinés.

Lire également : http://www.inrs.fr/risques/espaces-confines/formation-personnel.html

Quels équipements de protection utiliser dans les milieux confinés ?

équipements espace confinés

Dans un espace confiné, l’intervenant est dans l’obligation de porter sur lui un détecteur de gaz. Mais comment l’utiliser ? Quels sont les réflexes à avoir si l’alarme sonne ? C’est lors de la formation que l’intervenant va pouvoir s’approprier le détecteur de gaz.

D’autres équipements nécessitent une formation. Pour le travail en hauteur, on  apprend à utiliser un trépied de sauvetage, à comprendre l’utilité d’un harnais de sécurité ou encore un antichute. Ces équipements sont indispensables pour éviter les chutes de travail en hauteur.

Comme l’a indiqué Benoît Sallé, ingénieur à l’IRNS, l’atmosphère intérieure est un critère important à prendre en compte. Elle doit être respirable et ne pas mettre la vie de l’intervenant en danger. Pour cela, il suffit de bien ventiler l’espace confiné grâce à un ventilateur extracteur. Si le système de ventilation ne suffit pas et que l’air n’est pas respirable il est recommandé d’utiliser un masque respiratoire isolant. Ce type d’appareil est à utiliser lorsque que le taux d’oxygène présent dans l’air est insuffisant pour l’homme. Les appareils respiratoires filtrants en milieux confinés sont eux interdits.

De même pour les situations d’urgence, on utilisera des masques auto sauveteurs  isolants à porter sur soi pendant l’intervention. Cet appareil respiratoire apportera l’air nécessaire à l’utilisateur, le temps d’être secouru.

Découvrez : Détecteurs de gaz et appareils respiratoires Isolants (ARI) et filtrants (ARF)

N’oublions pas les EPI indispensables à toutes interventions :

Pour éviter tout accident grave ou mortel, la mise en place d’une intervention en espace confiné demande du temps et de l’organisation. Pour toute question, nos techniciens pourront vous conseiller sur le choix des équipements.

Sources :