Le stress au travail : un problème toujours non résolu en France

(Last Updated On: 16 mai 2016)

La Journée Mondiale de la Sécurité et de la Santé au Travail s’est déroulée le jeudi 28 avril dernier avec comme sujet phare : le stress au travail. Même si cela semble être de bon augure pour les travailleurs, il n’en est rien puisqu’entre en parler et agir pour le combattre, il y a une réelle différence.

Le psychiatre Patrick Légeron va même à dénoncer un faux-semblant flagrant puisqu’aucun travail de fond n’a été mené jusqu’ici.

Du déni au faux-semblant

Il y a quelques années encore, beaucoup refusait de voir dans le stress une arme pouvant nuire à la santé des salariés et à la performance de l’entreprise. Il a fallu attendre le suicide, le burn-out et le harcèlement moral pour que la société l’admette enfin. Passer outre le déni a donc été une petite victoire, mais de courte durée au goût du psychiatre puisque si on reconnaît aujourd’hui tout le mal que le stress peut engendrer, on refuse encore d’agir pour y mettre un terme. Certes, on en parle beaucoup et on évoque même différentes mesures pour y mettre fin, mais les bonnes intentions ont très vite fait place aux faux-semblants.

Résultat : le stress est plus présent que jamais et la souffrance a atteint un niveau de non-retour.

Des mesures dérisoires

Même s’il est impalpable, le stress est destructeur. Les quelques mesures prises par certaines entreprises semblent ainsi dérisoires telles que la formation des employeurs, la mise en place de numéro vert ou encore la mise à disposition de questionnaires dans les entreprises. Aucune ne s’est jusqu’ici avérée efficace et on regrette alors l’absence de véritable travail de fond pour attaquer le problème à sa base.

La France parmi les mauvais élèves

Dans cette lutte contre le stress, la France figure parmi les mauvais élèves tant le changement ressenti et la prévention mise en place sont faibles. Le problème selon le psychiatre c’est qu’on se cache encore derrière le chômage pour éviter de faire face au problème. Le « Ne vous plaignez pas, vous avez du travail » est donc devenu la réponse favorite de certains dirigeants face aux plaintes des salariés.

D’où vient réellement le stress ?

Nombreuses sont ses sources :

  • La surcharge de travail
  • Le manque d’autonomie
  • L’absence de reconnaissance
  • Le changement perpétuel du monde de travail
  • La confusion entre vie privée et vie professionnelle

Ces facteurs sont malheureusement présents dans la grande majorité des entreprises d’où un phénomène de mal-être grandissant chez les travailleurs.

Comment y remédier ?

Afin d’éradiquer complètement le stress, il faut prendre des mesures plus efficaces telles que :

  • La mise en place de campagnes d’information et de prévention au sein des ministères
  • Mener une veille sur le management et l’environnement
  • Former les leaders à l’humain
  • Apprendre à gérer le stress au niveau individuel : bien dormir, utiliser des techniques de relaxation, ne pas négliger le plan psychologique, …
  • Augmenter sa résistance au stress en apprenant à le repérer puis à prendre les mesures adéquates

Le plus important dans tout cela c’est qu’on sache repérer le stress quand il est là et choisir les bonnes méthodes pour y mettre fin. Cette technique est déjà utilisée en Grande-Bretagne, en Europe du Nord et au Canada. Dans les deux derniers pays, la gestion du stress figure même dans le programme scolaire comme une matière à part entière.

No votes yet.
Please wait...