La genouillère de protection

(Mis à jour le: 8 novembre 2019)

Pour tous les métiers qui nécessitent de travailler à genoux, il existe des genouillères de protection qui préviennent les Hygromas du Genou, des inflammations sérieuses qui entraînent des arrêts maladies. Retour sur la norme relative aux genouillères et à l’obligation inhérente à l’employeur dans ce cas précis.

Norme EN 14404

La norme EN 14404 adoptée par le Comité Européen de Normalisation en septembre 2004 spécifie les exigences relatives aux protections des genoux pour le travail à genoux.
La norme permet de garantir que la genouillère est parfaitement adaptée au genou, sans risque de frottement, ni déplacement. Le genou sera entièrement protégé pendant toute la durée du travail
La norme EN 14404 englobe premièrement les exigences de la norme EN 340 à savoir les exigences générales à la fabrication des vêtements de protection. Une genouillère adaptée ne doit pas comprendre d’éléments susceptibles de blesser le porteur. En d’autres termes, la genouillère ne doit pas présenter de bords durs ou pointus, de coutures ou encore de boucles.
La norme définit une zone de protection minimale de 24 x 15 cm. Ainsi, quelle que soit la taille de l’utilisateur, la plaque viscoélastique protège l’ensemble du genou.

La norme définit également :
4 Types de protections :

– Type 1 : Protections des genoux qui sont indépendantes de tous vêtements et sont fixées autour de la jambe.

– Type 2 : Mousse plastique insérée dans des poches sur les jambes de pantalon.

– Type 3 : Équipements qui ne sont pas fixés au corps mais mis en place lors du déplacement de l’utilisateur. Ils peuvent être prévus pour chaque genoux ou pour les 2 genoux ensemble.

– Types 4 : Accessoires ayant des fonctions supplémentaires, tel qu’un cadre aidant à se relever ou à s’agenouiller.

• 3 Niveaux de protection :

– Niveau 0 : sols plats – pas de résistance à la pénétration exigée.

– Niveau 1 : sols plats – résistance à la pénétration d’au moins 100 N.

– Niveau 2 : conditions difficiles, résistance à la pénétration d’au moins 250 N.

Obligations de l’employeur

Un employeur a l’obligation de respecter les normes en matière de sécurité au travail. Si ses employés effectuent des travaux à genoux, il a également l’obligation de les munir uniquement de protège-genoux certifiés par la norme EN 14404.
Si l’utilisation de ces protège-genoux est bien mise en vigueur par l’employeur, il sera protégé contre le risque d’heures perdues suites à des accidents. Il diminue bien sûr le risque d’accidents ou de maladie du travail. Si l’utilisation des protège-genoux normés est bien respectée, l’employeur se protège également juridiquement contre toute atteinte car un employé blessé et mal protégé peut se retourner contre son employeur.

Retrouvez sur le site Abisco nos genouillères de protection certifiées par la norme 14404.