Iris & Co : le jeu qui nous permet d’ouvrir les yeux

Les difficultés de la malvoyance au travail
(Last Updated On: 29 mai 2014)

La vie d’un malvoyant n’est pas facile et nécessite beaucoup de courage, surtout dans le monde du travail. Afin de toucher les gens face aux problèmes que vivent chaque jour les malvoyants, la Fondation hospitalière Sainte Marie (FHSM), qui s’engage à aider les personnes handicapées à Paris, s’est munie d’un serious game, un jeu vidéo appelé« Iris & Co » qui met les personnes qui l’utilisent dans des situations similaires à celles vécues par les personnes qui ont un handicap au niveau de la vue, par une action immersive en 3D pour celui qui joue.

Les difficultés de la malvoyance au travail

Les difficultés de la malvoyance au travail

Ce jeu est notamment dédié aux milieux professionnel et hospitalier et a un rôle de sensibilisation. Il s’agit d’encourager les salariés à mettre en œuvre des « façon de faire » qui pourront rendre plus facile la vie de tous les jours des malvoyants. 35 structures, sociétés de pharmacie, établissements bancaires ou ministères ont déjà adopté ce « jeu ». Suggéré par la FHSM, il est également fait pour les professionnels travaillant dans le domaine de la santé ainsi que pour tous ceux qui évoluent dans le monde des malvoyants.

Résultat de l’expérience

Trois mois d’utilisation ont suffi pour le personnel et la famille à mieux comprendre les problèmes des souffrants et pour avoir une entière satisfaction du « jeu », explique le Dr Joel au micro du Figaro. À lui d’ajouter que par rapport à son statut de médecin, le « jeu » l’intéresse vraiment, car il fait vivre au joueur des situations similaires à celles auxquelles les personnes atteintes d’un handicap visuel font face. Ainsi, lorsqu’un patient atteint de la DMLA se présente, le personnel de l’hôpital comprend son incapacité grâce aux expériences que ce dernier a pu faire. Iris& Co donne une vision plus innovante que les anciennes méthodes comme les bandeaux ou les lunettes spéciales, c’est-à-dire plus captivante, essentiellement pour les jeunes.

Les difficultés de la malvoyance

En France, le nombre de personnes souffrant d’un handicap au niveau de la vue est d’environ 2 millions. Des déficiences visuelles telles que la DMLA, le glaucome, l’atrophie optique… et qui s’extériorisent par diverses symptômes, par exemple : une baisse de la vue, une diminution du champ de vision… Ces manifestations sont gênantes et beaucoup de malvoyants se plaignent d’avoir des difficultés à se déplacer, notamment dans le milieu professionnel.

Adeline Bataillon, Chargée de l’activité Sensibilisation et Formation chez Streetlab, développeur d’Iris & Co, raconte que même les choses les plus anodines comme prendre le métro pour aller travailler, chercher un dossier dans un tiroir ou aller en réunion peuvent constituer des freins dans la vie professionnelle d’une personne ayant une mauvaise vue.

Même avec l’utilisation du matériel pour personne à mobilité réduite , les gens doivent être plus conscient et s’aident pour faciliter la vie de ces personnes.   Le jeu a alors pour but de mettre les personnes n’ayant aucun problème de vue dans la peau de ces malvoyants afin qu’elles aient conscience des obstacles vécus par ces derniers.

 

No votes yet.
Please wait...