HAMAP – Humanitaire : une année 2014 bien remplie !

hamap
(Mis à jour le: 22 février 2019)
HAMAP – Humanitaire : une année 2014 bien remplie !
4.3 (86.67%) 3 vote[s]

Créée en 1999, l’HAMAP qui signifie « Halte aux mines antipersonnel » est une ONG Française de solidarité internationale. Focalisée à ses débuts sur la lutte contre les mines antipersonnelles, elle a peu à peu étendu ses activités. À l’occasion de ses 15ème printemps en 2014, elle en a profité pour renforcer ses bases et pour changer de nom. C’est ainsi que de HAMAP, elle est devenue HAMAP – Humanitaire.

Le déminage comme mission première

Face aux accidents qu’entraînent aujourd’hui encore les mines, les restes explosifs de guerre (REG) ou encore les bombes à sous munitions, l’HAMAP s’est levée pour porter main forte aux populations exposées. Pour ce faire, elle leur apprend à déminer les explosifs correctement pour réduire le nombre de victimes, libérer une terre cultivable, accéder à une zone de vie et construire un équipement communal.

Même s’il s’agit-là d’une action déjà fort louable, l’ONG voulait faire plus pour ces populations. C’est ainsi qu’elle a eu l’idée d’étendre ses activités. De nos jours, elle est présente là où des difficultés se posent.

 

Ses priorités

D’année en année, HAMAP – Humanitaire multiplie ses actions et ses projets. Même si elle s’intéresse à la vie globale des populations qu’elle soutient, elle met plus l’accent sur :

  • leur santé
  • leur éducation
  • leur accès à l’eau potable
  • leur sécurité

Toutes les actions qu’elle entreprend s’articulent autour de ces quatre priorités.

 

Son mode opératoire

L’ONG joue à la fois le rôle de maître d’ouvrage et d’assistant. Chaque fois qu’elle rencontre des difficultés au sein d’une population donnée, elle commence par se rapprocher de quelques personnes susceptibles de travailler avec elle. Ce sont les partenaires locaux. Une fois ces partenaires identifiés, elle leur demande les besoins réels de la population puis agissent ensemble pour réaliser le projet et assurer son suivi. Dans les détails, chacune de ses missions suit les étapes suivantes :

  • l’identification des partenaires locaux
  • l’aide à l’expression des besoins
  • l’étude et la formalisation des documents nécessaires pour réaliser le projet
  • l’appel d’offres
  • l’aide au choix de la maîtrise d’œuvre
  • la mise au point des conventions
  • le montage du projet et la recherche de financement
  • le suivi et le contrôle des travaux réalisés
  • le soutien et l’accompagnement des partenaires locaux
  • la formation
  • la sensibilisation et l’aide à la gouvernance
  • le plaidoyer

 

Les branches d’activités de l’organisation

Pour apporter son soutien aux plus démunis, cette organisation non-gouvernementale regroupe ses activités au sein de quatre branches différentes :

  • le déminage :

Dans cette branche, l’organisation forme des démineurs et des formateurs. Ces derniers pourront continuer l’action même lorsque les responsables de l’organisation ne seront pas présents. Une sensibilisation des populations est également organisée et comme toujours, l’action se termine par un plaidoyer au niveau national et international.

  • l’éducation :

Pour réduire le nombre d’analphabètes dans le monde, l’organisation accompagne les centres d’alphabétisation et les écoles. Elle vient également en aide aux élèves ayant des projets de reboisement et crée des activités pouvant générer des revenus aux ménages. Parmi les projets réalisés dans cette branche, on peut citer les maisons de femmes, l’encadrement des groupements agricoles, les magasins solidaires ou encore les ateliers vélos.

  • la santé :

Pour que les populations pauvres puissent accéder à des soins médicaux corrects, l’ONG renforce les actions des acteurs de santé locaux en programmant des missions médicales focalisées sur les pathologies les plus rencontrées dans la région. Elle met également en place des maisons d’accueil santé, sensibilise les populations aux règles d’hygiène et alimentaires, forme des encadrants locaux aux premiers secours et accompagne les femmes et les enfants ayant vécu des périodes traumatisantes.

  • l’ingénierie :

Cette branche s’intéresse surtout à l’assainissement et à l’accès à l’eau potable. Pour ce faire, l’association, avec l’aide de ses partenaires, finance et aide les populations à la construction de puits, de forages, de captages, de distribution, d’exploitation et de gestion de l’eau. Côté assainissement, elle soutient la construction de latrines, de dispensaires, de stations d’épuration et de blocs sanitaires pour les écoles.

 

Des partenaires solidaires

Pour pouvoir œuvrer et mener à bien toutes ses missions, l’HAMAP-Humanitaire ne travaille pas seule. Elle est soutenue par de nombreux partenaires tous soucieux d’apporter leur aide aux personnes qui vivent dans des conditions précaires et de réduire les différences de chance entre tous les hommes. Les partenaires varient selon les pays, mais d’une manière générale, ils apportent un soutien financier et technique à l’organisation. Parmi eux, on peut citer des institutions publiques et privées ainsi que des donateurs et des adhérents.

Les pays d’activités

L’ONG HAMAP-Humanitaire n’a pas de frontières. Elle œuvre là où on fait appel à son aide et là où elle voit qu’on a besoin de son soutien. Rien que pour l’année 2014, elle est intervenue dans une dizaine de pays situés en Asie, en Centrafrique, au Proche-Orient, en Afrique et aux Caraïbes. Les projets réalisés dépendent des besoins des populations, mais ils sont toujours axés sur les quatre branches citées plus haut. L’année dernière, elle est intervenue à :

  • Cambodge
  • Inde
  • Haïti
  • Palestine
  • Mauritanie
  • Burkina Faso
  • Madagascar
  • Maroc
  • Sénégal

Ses 15 premières années

Durant ses 15 premières années, l’organisation a pu mener à bien un total de 108 projets et réaliser 110 missions dans 14 pays différents. Depuis ses débuts jusqu’à nos jours, elle a été soutenue par plus de 2 400 bénévoles engagés et ensemble, ils ont pu améliorer la vie de plus de 322 000 personnes. Face à cette première victoire, elle s’est de nouveau se ré-engagée pour les 15 prochaines années. Cette fois-ci, elle compte élargir ses actions à travers des projets de moyenne et de grande envergure. Pour ce faire, elle a instauré de nouvelles fonctions à savoir :

  • les « Ambassadeurs Pays » : ces personnes sont recrutées au sein du pays d’activités et ont pour mission d’accélérer les différentes démarches nécessaires
  • le « Référent métier » qui aura pour rôle de superviser les projets en coordonnant les experts et en soutenant les chefs de projets
  • les « Amis d’Hamap » : il s’agit d’une association regroupant quelques structures de financement et de bénévoles

 

Pour clôturer chaque projet, l’HAMAP – Humanitaire fait un plaidoyer au niveau national et international pour faire connaître ses activités et recueillir d’autres fonds pour continuer son œuvre caritative. Il faut savoir qu’outre les dons, elle organise de manière régulière des levées de fonds se traduisant par des soirées, des concerts, un gala annuel et d’autres évènements. Là encore, elle est soutenue par de nombreux partenaires.