Formations en santé et securité au travail

(Mis à jour le: 12 novembre 2019)

Les statistiques 2012 concernant les accidents du travail ,les maladies professionnelles et accidents de trajet montrent une baisse historique de la sinistralité liée au travail. Il n’en demeure pas moins que l’effort de prévention doit être poursuivi afin de continuer à réduire les conséquences humaines et économiques des accidents du travail et maladies professionnelles.

2012 Incapacités permanentes Décès Journées de travail perdues
AT 40 136 558 37 823 128
MP 29 267 523 10 748 158
TRAJET 8 103 323 6 102 853
TOTAL 77 506 1 404 54 673 869

 

La formation est l’un des moyens permettant de diminuer ces chiffres à travers la sensibilisation des salariés à la prévention des risques professionnels et de leurs conséquences pour eux-mêmes et pour leur entreprise. Par ailleurs, le Code du travail précise qu’il incombe à l’employeur de fournir aux salariés les informations, la formation et les instructions nécessaires pour assurer leur sécurité et protéger leur santé physique et mentale (art. L. 4121-1 et L. 4121-2 du Code du travail). A lire aussi : Former les conducteurs à adopter une autodiscipline pour réduire les accidents au travail

Les manquements à l’obligation de sécurité, dont l’obligation de formation, peuvent avoir des conséquences importantes pour le chef d’entreprise « Section II art.221-6 « Pour une personne physique ou morale le fait de causer à autrui, une incapacité ou la mort par maladresse, imprudence, négligence, manquement de façon délibérée à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou les règlements, entraîne des conséquences pénales (amende, emprisonnement) »

Les salariés de leur côté doivent prendre soin, en fonction de leur formation et de leurs possibilités, de leur santé et de leur sécurité, ainsi que de celle des autres personnes concernées par leurs actes ou leurs omissions (art. L. 4122-1 du Code du travail). Outre les formations spécifiques telles le risque amiante, atex, bruit…, Il existe de nombreuses formations liées à la santé-sécurité au travail. Lisez également : Prévenir les accidents de la circulation sur site

Parmi celles-ci :

-Le secourisme : L’employeur est tenu d’organiser, avec avis du médecin du travail, un dispositif permettant de prodiguer les soins d’urgence aux salariés accidentés ou malades. Cela implique :

• la mise en place d’un protocole à suivre en cas d’urgence, dans l’attente de l’arrivée des secours spécialisés,

• l’équipement des lieux de travail en matériel de premiers secours, accessible et adapté à la nature des risques,

• la présence d’au moins un salarié formé au secourisme, notamment au sauvetage secourisme du travail (SST), dans les ateliers où sont effectués des travaux dangereux et dans les chantiers mobilisant plus de 20 personnes pendant plus de 15 jours et impliquant la réalisation de travaux dangereux. Il est cependant recommandé dans la pratique de dépasser ces obligations réglementaires afin de disposer dans chaque entreprise de personnels formés au SST, en nombre adapté et bien répartis, capables d’intervenir efficacement en cas d’accident.

-Les gestes et postures : l’employeur doit faire bénéficier les travailleurs dont l’activité comporte des manutentions manuelles:

1) D’une information sur les risques qu’ils encourent lorsque les activités ne sont pas exécutées d’une manière techniquement correcte, en tenant compte des critères d’évaluation définis par l’arrêté prévu à l’article R. 231-68;

2) D’une formation adéquate à la sécurité relative à l’exécution de ces opérations; au cours de cette formation, qui doit être essentiellement à caractère pratique, les travailleurs sont instruits sur les gestes et postures à adopter pour réaliser en sécurité les manutentions manuelles. » Art. Art. R 231-71

Les formations PRAP Industrie bâtiment et commerce, sanitaire et social et activités de bureau vise à rendre chaque salarié apte à devenir un acteur de la prévention dans son entreprise, capable de détecter les risques liés à son l’activité physique et de proposer des pistes d’amélioration de ses conditions de travail. Il est indispensable que chaque action de formation soit adaptée aux spécificités de l’entreprise et tienne compte de ses risques particuliers afin de proposer aux salariés une connaissance adaptée à leurs besoins.

Avant chaque formation, FORMENPREVE propose au chef d’établissement ou à son représentant une entrevue afin de préparer l’intervention ou de répondre à un questionnaire précisant les risques particuliers ainsi que les mesures spécifiques mises en place pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Plus de renseignements sur les déroulés pédagogiques de ces formations sur le site : http://www.formenpreve-formations.fr/