Focus sur le secteur industriel de Rhône-Alpes

industrie de rhone alpes
(Mis à jour le: 12 janvier 2015)
Evaluer cet article

L’institut Confluences en collaboration avec l’Insee a mené une étude sur le tissu industriel de Rhône-Alpes. Cette enquête s’est surtout focalisée sur les sept secteurs clés de la région. Des informations intéressantes ont pu être recueillies.

Rhône-Alpes, présente dans tous les secteurs

D’après cette enquête, la région Rhône-Alpes est présente dans tous les secteurs économiques sans que l’un d’eux prédomine dans ses activités. Selon les organisateurs de cette étude, son industrie se situerait presque au même niveau que celle de l’Ile-de-France. Les chiffres démontrent que la région Rhône-Alpes regroupe quelques 25 000 entreprises industrielles avec :
– 24 000 TPE et PME
– 747 des ETI françaises sur les 1 500 existantes au niveau national
– 66 des grandes entreprises françaises sur un total de 74 au niveau national
Autrement dit, l’économie de la région est à la fois diversifiée et prospère.

Une stratégie de développement efficace

Même si aucun des secteurs clés ne prédomine en Rhône-Alpes, la région peut se vanter d’avoir un secteur industriel en développement permanent. Cette évolution est notamment favorisée par la mondialisation des marchés c’est-à-dire l’amélioration des techniques et technologies rapides.
Selon Bruno Lacroix, président de l’Institut Confluences, la crise ne semble pas avoir touché la pression sur l’innovation, mais elle aurait favorisé son évolution.
Cette étude a aussi permis de connaître la stratégie utilisée par les entreprises industrielles rhônalpines, une stratégie gagnante si l’on se fie aux chiffres retenus. Ainsi, pour réussir et garder un bon équilibre, l’ensemble des industries de Rhône-Alpes se base sur la différentiation et surtout l’innovation. Quant à ses ETI (entreprises de taille intermédiaire), elles ont des objectifs bien précis à savoir évoluer en permanence jusqu’à devenir des acteurs mondiaux et bien se positionner sur des niches.

341 000 salariés dans l’industrie manufacturière

Toujours d’après l’étude de l’Insee et de l’institut Confluences, l’industrie manufacturière de Rhône-Alpes emploieraient quelques 341 000 salariés. Cet effectif est évidemment subdivisé dans ses sept secteurs clés économiques.

Les sept secteurs clés du tissu industriel rhônalpin

L’étude a été axée sur les sept secteurs clés du tissu industriel rhônalpin qui sont :
– L’industrie pharmaceutique : ce secteur détient la quatrième place à l’échelle européenne et emploie un peu plus de 12 000 personnes (16 % de l’effectif national) sur les 341 000 recensées. Les grandes multinationales sous-contrôle français emploient les 73 % des salariés contre 57 % au niveau national et 26 % dans les entreprises régionales.
– La fabrication de produits métalliques : ce secteur se situe également au quatrième rang et emploie 51 000 salariés, soit 18 % de l’effectif national. Les trois quarts de l’emploi sont occupés par des entreprises régionales qui affichent toutefois un taux d’exportation inférieur à la moyenne. Quant aux deux tiers des salariés, ils travaillent au sein d’entreprises franco-françaises.
– La fabrication de machines et d’équipements : située à la 11ème place, ce secteur emploie 35 000 salariés soit 20 % de l’effectif national. C’est notamment dans ce domaine qu’on retrouve le plus grand nombre d’ETI et ce, par rapport au niveau national. De nombreuses firmes multinationales sous contrôle étranger y sont également regroupées.
– La fabrication d’équipements électriques : ce secteur compte dans les 23 400 travailleurs soit 21 % de l’effectif national. La grande majorité des salariés travaillent au sein de multinationales sous contrôle français.
– La fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques : avec quelques 19 000 salariés, environ 15 % de l’effectif national, les firmes multinationales prédominent un peu plus dans ce secteur. En termes d’exportation, ce secteur détient la première place avec près de 71 %.
– L’industrie chimique : ce secteur emploie un peu plus de 21 000 salariés (15 % de l’effectif national) dont les deux tiers travaillent dans les sociétés majoritairement régionales. L’industrie chimique affiche un taux d’exportation élevé à raison de 62 %.
– La fabrication de produits en caoutchouc et en plastique : avec un taux d’exportation assez faible de 33 %, ce secteur emploie 22 000 salariés (13 % de l’effectif national) dont les deux tiers travaillent au sein d’entreprises régionales.

Même si l’étude n’a montré aucun fait extraordinaire, les résultats recueillis démontrent le dynamisme de l’industrie manufacturière de la région Rhône-Alpes.

Découvrez vêtements, chaussures de travail et EPI industriels sur https://www.abisco.fr/