De plus en plus de décès dus aux accidents de la route en France

accident de route
(Last Updated On: 22 octobre 2014)

La Sécurité routière française vient de communiquer le bilan des accidents mortels du mois de juin 2014. Avec en tout 304 personnes tuées suite à un accident de la route, la mortalité a connu une augmentation de 3.8 % par rapport à l’année dernière.

Ce chiffre a donc de nouveau connu une hausse, puisque le taux était de 28 % en mars, 8.1 % en avril et 15.2 % en mai. Au cours du premier semestre 2014, 1529 décès ont été recensés, contre 1417 l’année dernière.
Apparemment, les chiffres de 2013 ne seront pas maintenus. Durant le mandat de Nicolas Sarkozy (achevé en 2012), l’objectif fixé était de ne pas dépasser le cap des 3000 décès.

Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, a déploré le fait que le Ministère de l’intérieur n’ait pas communiqué plus tôt le bilan négatif du mois de mai au Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR), ce qui a empêché celui-ci de pouvoir prendre les dispositions nécessaires, à savoir la réduction de la vitesse sur les routes à double sens.

Limitation de vitesse à 80km/h : une mesure adéquate ?

Bernard Cazeneuve, Ministre de l’intérieur, a signifié au CNSR le 16 juin dernier son refus de baisser la vitesse sur les routes bidirectionnelles à 80km/h (contre 90km/h actuellement). Il s’est tout simplement contenté d’expérimenter cette mesure sur quelques routes dans chaque département, voulant éviter d’adopter une mesure mal vue par la population. Si, généralement, les chiffres sont communiqués le 10 de chaque mois, ceux du mois de mai n’ont été transmis que le 18 juin, soit deux jours après la réunion du Ministre avec le CNSR.

Mme Perrichon estime qu’il s’agit d’une manière de conforter la démagogie, au lieu de prendre une disposition qui aurait pu sauver des vies.

Pour sa part, le Ministre a déclaré la nécessité pour les usagers des routes de faire preuve de prudence et de vigilance, notamment en cette période de vacances. Le but est d’éviter que ces vacances d’été ne se traduisent en successions de circonstances dramatiques pour les vacanciers et leurs familles. Il a également ajouté que lors du long week-end du 14 juillet, 1500 gendarmes avaient été mobilisés chaque jour sur les routes de France.

En savoir plus sur la sécurité de travail.

No votes yet.
Please wait...