Composés organiques volatils : quels risques engendrent-ils et comment s’en protéger ?

compose-organique-volatil
(Last Updated On: 24 octobre 2014)

Les composés organiques volatils (COV) désignent l’ensemble des particules présentes dans divers types de produits (solvants, alcools, conservateurs…) et qui peuvent, soit être d’origine naturelle, soit provenir de substances créées par l’homme. Contrairement aux idées reçues, les COV sont présents dans des produits utilisés dans de multiples domaines : usines, industrie agro-alimentaire, milieu médical… Les COV se retrouvent aussi dans les matériaux utilisés en travaux de finition de bâtiments (vernis, peintures…) ou dans les cosmétiques. De par leur caractère volatile, les COV se dispersent beaucoup plus largement, ce qui accroît les risques sur la santé humaine.

Risques pour la santé

 

Le formol soluble dans l’eau (formaldéhyde ou aldéhyde formique) fait partie des composés organiques volatils nocifs pour l’homme. Ce type de formol est le résultat de la modification chimique de l’alcool. Il peut aussi provenir de la combustion partielle d’un produit ou bien du bois. Ainsi, les risques d’exposition pour l’homme sont d’autant plus élevés que ce type de substance se retrouve dans divers secteurs professionnels. Le fait d’être exposé brièvement au formaldéhyde, qui peut se mélanger avec l’air, peut altérer les sens de l’homme. Les effets se traduisent par des affections cutanées, des brûlures ressenties aux yeux ou des troubles respiratoires.

En cas d’exposition de façon prolongée, les potentiels troubles respiratoires sont plus graves et peuvent se manifester par une toux, de l’asthme ou des problèmes au niveau des poumons. Selon le Centre International de Recherche contre le cancer, une branche de l’OMS, l’aldéhyde formique est classifié catégorie 1, soit parmi les produits cancérigènes. Cela fait suite au constat du lien de cause à effet entre les cancers du nasopharynx et l’exposition à l’aldéhyde formique. En revanche, l’incertitude plane toujours autour de l’association de la leucémie avec les effets du COV.

 

Mesures de protection

 

Depuis quelques années, la réglementation française concernant les ERP a été consolidée de façon à réduire les risques d’exposition du public et des travailleurs à des substances cancérigènes.

Néanmoins, il faut avant tout prendre connaissance de leur présence dans un milieu donné. En ce qui concerne le formaldéhyde, la détection est assez simple : il suffit d’utiliser des tubes colorimétriques ou dosimétriques. Les premiers réagissent en fonction de la teneur en gaz et les seconds donnent une moyenne en exposition de gaz.

 

Dans un milieu exposé au formaldéhyde (usine par exemple), les travailleurs et visiteurs doivent être équipés de dispositifs de protection respiratoire filtrants. Il s’agit d’un équipement de protection individuelle généralement sous forme de masque ou demi-masque. Munis d’une cartouche de catégorie B, ces équipements protègent plus efficacement contre ce genre de substance. La protection peut être optimisée grâce l’utilisation de masque-gaz complets, permettant de protéger également les yeux.

Dans la même thématique :

Les piscines et centres thermaux sont aussi des ERP

 

No votes yet.
Please wait...