Comment se protéger face aux risques chimiques ?

Comment se protéger face aux risques chimiques ?
(Mis à jour le: 8 avril 2019)
Comment se protéger face aux risques chimiques ?
4.8 (95%) 4 votes

Les employeurs et les employés ne se doutent pas toujours des ravages que peuvent causer les produits chimiques circulant sur leur lieu de travail. Il ne s’agit pas forcément des substances utilisées en laboratoire ou des produits déjà classés « dangereux », mais même les produits de nettoyage, les peintures, les solvants, … les exposent à une certaine forme de danger. On parle de risques chimiques. S’en protéger est indispensable, car tous les ans, plus de 30 % des maladies professionnelles enregistrées sont issues de ces risques. Comment éviter ces risques ?

 

Sensibiliser sur les risques chimiques

Il est important de sensibiliser les employés sur les risques chimiques possibles sur leur lieu de travail. Cela permet de les conscientiser aux dangers et de les inciter à mieux se protéger. Lorsqu’on parle de risque chimique, il peut se présenter sous diverses formes telles que :

  • inhalation : de solvants, de vapeur, de poussières contaminées, …
  • ingestion : cigarette tenue avec des mains contaminées, renversement accidentel de produit chimique sur la nourriture, …
  • exposition cutanée : projection de substances chimiques sur la peau ou dans les yeux, contact d’un produit chimique à cause d’un chiffon qui en est imbibé, …
  • explosion ou incendie

Quelle que soit le mode d’exposition aux dangers, il faut retenir que les produits chimiques entraînent des brûlures, des intoxications, des irritations, des dermatoses, des maladies chroniques et même la mort immédiate dans certains cas.

La mise en place de mesure de sécurité est donc essentielle. Ces mesures doivent prévenir les risques et protéger les employés. Certaines doivent être instaurées au niveau collectif tandis que d’autres doivent prendre la forme d’équipements de protection individuelle (EPI).

 

Instaurer les mesures de prévention nécessaires

L’article L.4121-2 du Code du travail impose aux employeurs une procédure de prévention spécifique qui se compose de différentes étapes à suivre dans l’ordre.

  • n°1 : éviter les risques : si cela est possible, il convient d’établir les activités de l’entreprise en évitant d’utiliser des produits chimiques
  • n°2 : faire une évaluation des risques qui ne peuvent être supprimés. Pourquoi ne pouvez-vous pas éradiquer l’utilisation de tel ou tel produit chimique ? Quels sont les dangers qu’il peut entraîner ? Existe-t-il un produit alternatif moins dangereux ? …
  • n°3 : s’attaquer aux risques à la source c’est-à-dire en cessant tout simplement d’utiliser le produit source de risque chimique si cela est possible
  • n°4 : adapter le travail à l’homme dans le cas où l’entreprise ne peut se passer de l’utilisation du produit
  • n°5 : faire appel à l’évolution technique auquel cas cela pourrait vous permettre d’éviter l’utilisation de produits chimiques
  • n°6 : remplacer le produit dangereux par un substitut peu ou pas dangereux
  • n°7 : mettre en place le planning de prévention
  • n°8 : mettre en place des mesures de protection collectives. Cela doit passer avant les mesures de protection individuelle
  • n°9 : former les travailleurs et leur donner les bonnes instructions pour se protéger

Chaque étape de cette procédure doit être bien respectée, car permet à chaque fois de réduire le risque encouru.

 

Adopter quelques bons gestes vitaux

Comment se protéger face aux risques chimiques ?

En dehors de ce plan d’action imposé par la loi, l’entreprise doit également adopter quelques bons gestes pour réduire les risques chimiques à savoir :

  • mettre en place une bonne ventilation des locaux pour que l’air ambiant puisse se renouveler tout le temps et ainsi dissiper les éventuelles évaporations toxiques
  • mettre à la disposition des employés tous les équipements nécessaires pour qu’ils puissent réagir rapidement en cas d’incident et bien sûr, il faut planifier des formations pour qu’ils apprennent les premiers secours
  • instaurer un bon niveau d’hygiène au sein des locaux en mettant en place des produits adéquats comme des stations d’hygiène, des lave-yeux de sécurité, des armoires à pharmacie, etc…
  • fournir aux employés des équipements de protection individuelle appropriés. Il faut souligner que c’est l’employeur qui doit fournir des EPI à ses employés et veiller à leur entretien et éventuel remplacement en cas d’usure
  • identifier et mettre en place des signalétiques claires pour signaler les dangers
  • informer les travailleurs des risques rattachés à leur travail
  • mettre à la disposition des employés des absorbants et dispositifs antipollution en cas d’exposition accidentelle

 

Utiliser les bons équipements et des équipements de qualité

Les risques chimiques sont considérés comme des dangers de classe II. Il est donc indispensable de s’équiper des matériels se référant à chaque type de risques et surtout qui répondent aux exigences des normes en vigueur. Le respect des normes indique que l’équipement en question a passé une certaine série de tests prouvant son efficacité et sa performance. Ainsi,

  • pour se protéger les mains :

Le port de gants de protection chimique est important, car des incidents au niveau des mains peuvent engendrer des arrêts de travail, des soins médicaux conséquents et même des dommages financiers importants dans le cas où ledit incident a entraîné un handicap partiel ou total du salarié. Il faut distinguer deux principales normes :

  • l’EN 374-2 : cette dernière protège contre les risques microbiologiques et le contact avec les produits chimiques. Les gants répondants à ces exigences ont une forte résistance contre ces substances
  • l’EN 374-3 : cette norme prouve que la paire de gants a une forte résistance à la perméation

En savoir plus –  Normes : Protection des mains

Le matériau utilisé pour la conception des gants joue également un rôle crucial car, si le latex offre une bonne protection contre les produits chimiques, le nitrile lui est plus adapté lorsqu’on manipule des hydrocarbures tandis que le butyle est idéal pour se protéger contre les produits chimiques les plus toxiques.

  • pour se protéger les yeux :

Pour se protéger les yeux contre d’éventuelles projections de produit chimique ou contre le contact avec de la vapeur toxique, le salarié doit être équipé de lunettes de sécurité adéquates.

Et bien sûr, les locaux doivent être pourvus de rince-œil et de soins oculaires.

En savoir plus – Normes : Protection des yeux

  • pour protéger les voies respiratoires :

L’inhalation de produits toxiques entraîne une asphyxie ou une intoxication nocive. L’utilisation de masque de protection respiratoire contre les produits chimiques est alors recommandée.

L’appareil respiratoire doit répondre aux dangers déterminés au sein de l’environnement de travail.

Lire aussi : COMMENT CHOISIR LE BON APPAREIL DE PROTECTION RESPIRATOIRE ?

En savoir plus –  Normes : protection des voies respiratoires

  • pour se protéger le corps :

Le port de vêtements de sécurité contre les risques chimiques est fortement conseillé pour éviter tout contact accidentel avec de tels produits. Vous avez le choix entre pantalon et vestes de protection, mais aussi la combinaison de protection qui offre une meilleure sécurité.

Et bien sûr, la tenue de travail doit être associée à des chaussures de sécurité adaptées.

 En savoir plus – Normes : protection des pieds

Bien choisir l’EPI adapté à chaque situation

Il ne suffit pas de fournir un Epi au hasard, mais de faire le choix en fonction de :

  • la nature du risque déterminé
  • les tâches confiées au salarié
  • la taille du salarié
  • le confort de travail

L’employeur doit permettre à chaque employé de choisir la bonne taille pour une protection optimale et une productivité accrue. La formation des travailleurs quant au bon usage de ces équipements doit également être planifiée.

 En savoir plus – Normes: Protection du corps

Stocker correctement les produits chimiques

L’usage d’armoires de sécurité est indispensable dès lors que l’entreprise manipule des produits chimiques dans ses locaux. Il existe différents modèles d’armoires de sûreté donc il faut choisir en fonction de la nature des produits à stocker, de leurs risques, de leur quantité, … Il est important de retenir que le stockage de produits chimiques de nature différente peut générer une réaction chimique dangereuse. Pensez donc à choisir des lieux ou des compartiments de stockage sécurisés pour chaque type de produit utilisé.

Une fois le stockage assuré, il est important de :

  • vérifier régulièrement les produits stockés
  • ne laisser pénétrer dans les zones de stockage que les personnes bien formées et bien renseignées
  • assurer la ventilation des lieux
  • ne pas dépasser les dates de péremption
  • utiliser des signalisations claires pour indiquer le danger
  • veiller à ce que les issues de secours ne soient jamais encombrées