Comment mettre en place une procédure de consignation ?

(Last Updated On: 27 novembre 2018)

Arrêter des machines, des installations ou des équipements de travail peuvent entrainer des accidents ou des blessures très graves comme l’affirme l’INRS dans le guide « consignations et déconsignation ».

Pourquoi mettre en place une procédure de consignation ?

Pendant une intervention de maintenance ou de réparation, les machines/installations peuvent libérer des énergies dangereuses si aucune consignation n’a été mise en place. Il existe plusieurs types d’énergies :

  • Electrique
  • Chimique
  • Mécanique
  • Thermique
  • Rayonnante
  • Hydraulique pneumatique
  • Cinématique
  • Gravitationnelle

En effectuant un mouvement imprévu, les salariés peuvent être en contact avec des pièces sous tension électrique, des fluides sous pression, ou des pièces mécaniques pouvant entraîner des blessures plus ou moins graves pour la santé.

Un programme de consignation (LOTO) permet donc de réduire les accidents et permet également d’utiliser des machines de manière sécurisée.

Consigner est donc une étape importante pour intervenir en tout sécurité sur une machine. En effet, on parle de consignation pour désigner « une procédure de mise en sécurité destinée à assurer la protection des personnes et des équipements contre les conséquences de tout maintien accidentel ou de toute apparition ou réapparition intempestive d’énergies ou de fluides dangereux sur ces équipements. Cette consignation peut être partielle ou totale. » (Source : INRS, Consignations et déconsignations).

procédure de consignation

Selon la source d’énergie il existe différents types de consignation :

  • La consignation électrique: l’objectif de la consignation électrique est de sécuriser les points électriques à l’aide du matériel suivant : cadenas de consignation (cadenas masterlock, cadenas abus, cadenas Thirard) mini-bloque disjoncteurs, bloque-disjoncteurs, consignation pour interrupteur mural, couvercles de protection pour bouton-poussoir, consignation pour prise électrique.
  • La consignation mécanique: elle consiste à isoler les machines pour éviter les mouvements dangereux grâce à des câbles de consignation, des cadenas de sécurité, de la consignation pour vanne…
  • La consignation fluidique: elle permet de consigner les conduits, les tuyaux, grâce à des cadenas de consignation, des condamnations de vannes à volants, en papillon ou à tournant conique…

 

Comment mettre en place une procédure de consignation

Pour définir clairement le matériel nécessaire, il est impératif de mettre en place une procédure de consignation. Cette procédure a pour objectif de décrire l’intervention dans son intégralité pour assurer la consignation et déconsignation de la machine en toute sécurité.

Quelles sont les étapes de consignation-déconsignation ?

Avant de mettre en avant les points essentiels dans les étapes d’une consignation, il est important de savoir quelles sont les personnes concernées par cette procédure. On retrouve :

  • Le chargé de consignation : qui a pour mission de consigner et déconsigner un équipement.
  • Le chargé d’opération : qui gère les opérations tout en respectant les mesures de sécurité et donne les autorisations aux exécutants pour commencer les travaux ou pour lancer la déconsignation.
  • L’intervenant : qui est chargé d’intervenir sur les machines et doit respecter la procédure de consignation.
  • Préparer l’intervention

La première étape de la consignation consiste à préparer l’intervention en identifiant les sources d’énergie et en évaluant les risques liés à l’équipement.  Après cette étape, il convient d’identifier les moyens de protection et de prévention nécessaires. Il est important de signaliser et baliser la zone de travail pour que l’intervention se déroule dans les meilleures conditions grâce à des barrières de sécurité ou des poteaux de balisage.

  • Consigner

L’étape suivante consiste à séparer les énergies de la machine. Le but est d’isoler l’énergie avec un dispositif de consignation et permettre le blocage complet de la machine pendant toute la durée de l’opération de maintenance évitant ainsi toute possibilité de réactiver la circulation de l’énergie.

Ensuite, il convient de mettre en place le système de consignation. Cette opération est effectuée par le chargé de consignation et consiste à verrouiller le dispositif et s’assurer qu’il ne peut être retiré et que la machine ne peut être actionnée par inadvertance.

Chaque cadenas ne doit avoir qu’une seule clé. Pour renforcer la sécurité autour des machines, il est conseillé de signaler les points de condamnation avec des étiquettes de consignation qui indiquent la date d’étiquetage et le nom de la personne ayant posé l’étiquette.

étiquettes de consignation

  • Vérifier l’isolation

Une fois le système de condamnation mis en place, le chargé de consignation doit s’assurer qu’aucune source d’énergie ne soit présente. Des tests peuvent alors être réalisés : vérification d’absence de tension, ouverture des points de purge, vérification des jauges d’indication de pression, etc…

  • Déconsigner

Lorsque l’intervention sur la machine est terminée, il est important de réintroduire les énergies et les matières. Dans un premier temps, le chargé de consignation/déconsignation retire tous les cadenas et les dispositifs de condamnation. Pour vérifier ensuite que la machine fonctionne correctement, le chargé d’opération doit tester l’équipement pour vérifier que tout fonctionne correctement, communiquer au personnel que l’installation est maintenant opérationnelle, retirer le balisage et vérifier la zone de travail.

Lire aussi : Comment réaliser une consignation électrique ?

Matériel adapté pour la consignation : kit de consignation, cadenas de consignation, bloque-disjoncteurs…

En France, selon la norme EU 2006-42/EC « la machine doit être munie de dispositifs permettant de l’isoler de toutes les sources d’énergie.  Ces dispositifs doivent être clairement identifiés. Ils doivent être verrouillables si la reconnexion risque de présenter un danger pour les personnes. »

Pour éviter les situations dangereuses, l’employeur est dans l’obligation de fournir le matériel de consignation adéquat.

Pour chaque type de condamnation (électrique, mécanique, fluidique…) il existe une consignation spécifique. Les kits de consignation individuel ou de groupe permettent d’acquérir un ensemble de pièces : cadenas de consignation, étiquettes de consignation, moraillons, câbles de consignation, consignation de vanne à volant, etc..

kit de consignation masterlock

Le groupe Masterlock propose également des armoires à clés résistantes pour ranger votre consignation. Pour mener une consignation de groupe efficacement, des stations de consignation permettent également d’afficher la procédure de consignation et de ranger les cadenas de chaque personne qui vont intervenir sur la machine.

Il existe une multitude de cadenas à clé, de différentes couleurs. Ces cadenas peuvent être gravés. MasterLock, leader dans le domaine de la consignation propose des solutions adaptées et personnalisées pour votre procédure de consignation.

Pour les consignations de groupe, retrouvez nos kits de consignation mais également nos stations de consignation.

 

 

 

 

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...