Comment bien choisir son consultant expert en produits chimiques ?

comment bien choisir son consultant expert en produits chimiques
(Mis à jour le: 8 avril 2019)
Comment bien choisir son consultant expert en produits chimiques ?
4.3 (86.67%) 3 vote[s]

Le dispositif Reach (enregistrement, évaluation, autorisation des produits chimiques) a été mis en place en Europe. Dans ce cadre, des recommandations ont été publiées par l’Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques (INERIS) à travers un document spécifique, concernant les vérifications à faire avant de sélectionner un consultant en substances chimiques.

Lire aussi : Comment se protéger face aux risques chimiques ?

LINERIS a pour mission de permettre aux PME et par extension aux entreprises, de mieux accéder aux renseignements sur tous les points importants du Reach. Le but est de faire en sorte que les obligations imposées par les réglementations soient respectées. À la Direction des risques chroniques de l’INERIS, Sandrine Andrès est responsable de l’Unité Expertise en toxicologie et écotoxicologie des produits chimiques. Elle indique que les procédures liées au Reach ne sont pas dénuées de complexité. Depuis un certain nombre d’années, les PME ont sollicité des conseils auprès de l’Institut en matière de choix d’un consultant spécialisé en produits chimiques pour mieux se faire assister à chaque étape des processus.

D’autre part, l’agence européenne des produits chimiques (Echa) a observé que les dossiers d’enregistrement des produits étaient de qualité insuffisante. Et pour cause, les consultants sélectionnés par les PME n’avaient pas les compétences requises. Selon Sandrie Andrès, cette situation a amené à penser que les PME doivent être mieux guidées dans le choix des consultants, d’autant plus que ces derniers sont de plus en plus nombreux.

Le document concernant les recommandations comporte 11 pages et les entreprises peuvent y avoir accès sur internet. Il réitère aux chefs d’entreprises la nécessité de procéder à un travail préliminaire en interne avant de choisir un consultant. En effet, les besoins des sociétés varient et ils doivent être mis en face des compétences du consultant à recruter et de l’appui qu’il propose, ce dernier devant avoir les connaissances objectives et suffisantes.

Le profil de base d’un bon consultant

D’après Jean-Claude Delgènes, la sollicitation d’un appui externe ou le recrutement d’un consultant est nécessaire dans la démarche de réduction des risques chimiques. Selon ce directeur de Technologia, un cabinet d’évaluation des risques professionnels, le consultant expert en substances chimiques idéal doit être doté d’une certaine capacité d’analyse, de façon à pouvoir entrer dans les détails. Toutefois, cette capacité d’analyse ne doit pas empêcher de pouvoir synthétiser les choses. Il doit savoir écouter le responsable d’entreprise et avoir un savoir-faire en pédagogie. Il doit aussi développer des capacités à penser au concret et à faire preuve de créativité. En outre, il est nécessaire qu’il ait une certaine connaissance tangible sur les faits réels en matière de processus. Son atout serait d’avoir une accréditation ISO ou une certification incendie.

Pourquoi le recrutement d’un bon consultant est-il important ?

Selon Sandrine Andrès, le risque, lorsqu’on se retrouve avec un consultant incompétent, c’est d’avoir une pile de dossier d’enregistrements de qualité médiocre. Cette situation pourrait aboutir à la suspension de mise des produits sur le marché. À terme, cela se répercute forcément sur le coût global.

Mais la situation peut être encore plus grave : si un accident survient à cause d’un défaut de procédure, le chef d’entreprise en sera le responsable.