Bruit au travail : nuisible pour 79 % des salariés

Les bruits réduisent la productivité aux salariés exposés
(Last Updated On: 16 novembre 2016)

L’association Journée nationale de l’audition (JNA) a profité de la 43ème semaine européenne de la santé et de la sécurité au travail pour publier les résultats d’un sondage mené par l’Ifop. L’enquête portait sur les problèmes auditifs que les salariés rencontrent quotidiennement sur leur lieu de travail.

Le déroulement de l’enquête

Pour obtenir des résultats pertinents, l’Ifop a mené son étude sur un échantillon composé de 1 017 personnes de plus de 18 ans, toutes en poste. Le sondage a été effectué du 17 au 20 octobre dernier. Les résultats ont démontré que :

  • 79 % des salariés ont des difficultés à suivre les conversations à cause du bruit
  • les nuisances sonores entraînent des troubles du sommeil et des maux de tête
  • quatre salariés sur dix utilisent des boules Quies pour se protéger
  • 60 % des salariés n’ont jamais bénéficié d’un dépistage auditif

Port de protection auditive au travail pour se protéger du bruit

Par nuisance sonore, on entend ici tout ce qui peut émettre des sons gênants : le bruit de l’imprimante, les conversations alentours, le tapotement du clavier, … Autant de bruits qui peuvent sembler anodins et qui pourtant sont pathogènes et toxiques.

Perte de productivité

Toujours selon l’enquête, les salariés se plaignent de perdre trente minutes de travail par jour à cause de la gêne et des troubles occasionnés par le bruit. Selon les chiffres,

  • 50 % en souffrent chez les moins de 35 ans
  • 55 % en souffrent chez les cadres et professions intellectuelles supérieures

Cette perte de temps, et donc de productivité ne concerne toutefois que 27 % des salariés exposés tandis que les autres, surtout ceux qui travaillent en extérieur, en ont fait une habitude puisque les bruits sont indissociables de leur environnement de travail.

Une perte importante pour les entreprises

Même si la perte de productivité ne touche qu’une faible proportion des salariés, elle représente une perte financière importante pour les entreprises.

En effet, pour un employé, on chiffre ce trou à 120 heures de travail par an soit dans les 3 850 euros par employé. Et si l’on tient compte des 27 % des employés qui en souffrent, la perte s’élève à 23 milliards d’euros par an.

Selon l’association JNA, il devient donc important d’instaurer des mesures pour promouvoir le bien-être au travail afin de réduire les bruits et toute autre source de pénibilité.

Pour réduire les gênes occasionnées par le bruit, Abisco vous propose différentes solutions pour la protection auditive.

No votes yet.
Please wait...