Accessibilité : une opportunité de marché pour l’artisanat

(Mis à jour le: 19 mars 2019)

Vendredi dernier, la Capeb a tenu une assemblée générale au cours de laquelle les potentialités de marché pour l’artisanat ont été exposées.

Nicolas Girault est un commercial travaillant à Niort, au sein de la société Legrand, spécialisée dans le domaine des équipements électriques et numériques. Vendredi dernier, il tenait un stand au campus des métiers de Parthenay, à l’occasion de l’Assemblée Générale de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb).

Pour Nicolas, c’était une occasion de présenter les produits innovants créés par son entreprise. Il a expliqué que ces nouveaux produits ont été conçus pour se conformer aux tendances futures du marché. Le groupe dans lequel il travaille compte beaucoup sur la silver économie, grâce à la création d’outils nécessaires à l’assistance des personnes âgées en perte d’autonomie. Il a montré comme exemple de petits luminaires à utiliser pour l’éclairage des couloirs.

Il est plus que temps d’agir

La Capeb possède son savoir-faire en matière d’aide à l’autonomie. Pascale Marteau, Présidente de la Confédération, a essayé de convaincre les artisans qui ont assisté à cette assemblée que ce secteur est une véritable opportunité de marché pour l’artisanat. En précisant que l’année 2013 n’a pas été fructueuse, elle veut tirer la sonnette d’alarme : dans le domaine de l’artisanat, ça va mal. En effet, les chiffres d’affaires, l’offre d’emploi et même le nombre de permis de construire délivrés ont baissé.

Le pire, c’est que les charges et les prix des matériaux ont augmenté alors que les ventes baissent, entraînant alors la diminution de la trésorerie. Selon Pascale Marteau, le secteur de l’artisanat a toujours encouragé la formation des jeunes, mais on assiste à une réduction du nombre d’apprentis car, vue la conjoncture actuelle, il n’est plus concevable de former les jeunes pour ce métier au devenir incertain.

Dans les régions, les départements, voire le pays entier, des manifestations ont été menées par les artisans, en vue de contester la manière dont ils sont exploités. Ils continuent à croire que ce secteur a un bel avenir et que l’innovation en matière d’assistance à l’autonomie est un tremplin. Gabriel Desgrouas, Président national d’Handibat développement, a indiqué que ce domaine touche toutes les personnes à l’âge avancé et les personnes à mobilité réduite.

Un marché potentiel

Titulaire de la marque Handibat, la Capeb octroie des labels aux sociétés du bâtiment dont les activités intègrent les projets en lien avec l’accessibilité. Pour l’heure, il y a environ 30 entreprises labellisées. Gabriel Desgrouas précise que le nombre d’entreprises présentes dans le département atteint les 3000 et que le but est d’en labelliser 10% dans les plus brefs délais. Mais cela requiert une formation des entrepreneurs. Ce Président d’Handibat répète qu’il y a de grandes potentialités de marché dans le domaine du maintien à domicile, toutes les entreprises étant concernées. En outre, il estime que les artisans devraient prendre part à la silver économie.

A Découvrir :

Abisco vous propose ses équipements de protection individuelle (EPI). Ces équipements  sont indispensables pour les travaux quotidiens des métiers du BTP