Les casques de protection : types et normes

Dans diverses branches de la construction, les risques de blessures à la tête sont importants, d'où la nécessité de porter un casque de protection . Même pour certaines spécialités où le port du casque n'est pas particulièrement préconisé, il faut tout de même tenir compte des autres postes de travail présents sur le même chantier.

D'autre part, le port du casque est réglementé et le choix doit être fonction des risques liés au travail exercé. En effet, l'arrêté du 13 juin 2005 fixe les cas dans lesquels le port du casque de protection est imposé. Ainsi, les ouvriers doivent s'équiper d'un casque de protection quand leur travail les expose à des risques de chutes de matériaux, de pierres ou d'objets, comme sur les chantiers de construction, les chantiers navals, les usines de montage/démontage, les carrières, les fonderies et les aciéries. Un travailleur doit aussi porter un casque de protection dès lors qu'il y a un risque qu'il soit face à un obstacle.

Par ailleurs, il est important que les casques soient conformes aux normes en vigueur. Lorsqu'il y a des risques de chutes d'objet (sur les chantiers de BTP par exemple), le casque de protection va assurer la sécurité des travailleurs. Le type de casque qui convient face à ce genre de risque doit respecter la norme EN 397. Cependant, le casque de protection de la norme EN 397 ne permet pas de préserver l'utilisateur contre les chocs sur toute partie du crâne autre que son sommet. La casquette anti-heurt, conforme à la norme EN 812 convient précisément lorsqu'il y a des risques que le crâne subisse un choc avec un objet.

Lorsque les risques combinent à la fois la chute d'objets et la pénétration d'une masse importante à lame plate, le casque de protection haute-performance est le plus approprié. Ce dernier doit respecter la norme EN 14052.

Pour les travaux en électricité, il est nécessaire de porter un casque isolant qui empêche l'électrisation. Devant se conformer à la norme EN 50365, ce type de casque protège contre les courants alternatifs ou continus. Certains modèles de casques peuvent convenir pour se protéger en cas de haute tension (jusqu'à 1500V).

Comportant trois principaux éléments un casque de protection, lorsqu'il répond aux normes, a une certaine durée de vie définie par chaque fabricant.

Pour plus de détails :

•     Norme EN 812 - Casquette anti-heurt

•     Normes EN 397 et EN 12492 - Casque de protection

•     Norme EN 14052 - Casque de protection haute-performance

•     Norme EN 50365 - Casque isolant

•     De quoi un casque de protection est-il constitué ?

•     Les casques de protection avec visière